Test : Lords of Thunder (Mega-CD)


Lords of Thunder
Lords of Thunder
Shoot'em up
Lors de la création du monde, le dieu Luxina et le héros légendaire Drak emprisonnèrent le dieu du mal Deorc au coeur des six terres du Mistral. À partir de ce jour ; elle fut plus belle la vie !
Hélas, un jour (ou une nuit) les six seigneurs laissèrent les créatures du royaume des ténèbres entrer dans le monde et un par un les six territoires du Mistral tombèrent aux mains des affreux pâbo dont le but était de ramener au pouvoir le dieu du mal, qui ruminait sa vengeance dans un placard depuis des décennies !
Vous êtes Duran, le seul guerrier descendant de Drak qui possède l'armure magique ; à vous donc d'arrêter ce fou furieux !

INTRO.

Une fois lancé, le jeu débute par une séquence animée comme c'est souvent le cas sur Mega-CD.
Assez classe et bien rythmée, elle présente assez clairement les principaux points de l'histoire ainsi que les personnages qui vont en faire partie.
Une fois celle-ci visionnée par nos petits yeux, la classique page de présentation et ces menus traditionnels s'offrent a nous. Start et Options où l'on peut modifier la difficulté et écouter les différents bruitages et la bande son du jeu et quelle bande son !

PRESS START.

Une fois tout cela configuré a votre goût il est temps de passer aux choses sérieuses ; à savoir aller battre les aliens !
Une carte avec sept territoires se dévoile et dans l'immédiat seuls six sont accessibles (Auzal, Dezant, Cielom, Helado, Lamarada et Bosque) Le septième sera accessible une fois les six autres nettoyés. Il faut ensuite choisir le niveau de votre choix pour accéder a l'armurerie où une sélection de 4 armures s'offrent a nous : vent, feu, glace, électricité.
Le bon choix s'impose alors car selon l'environnement traversé les boss y utilisent un armement spécifique ; ainsi une armure de glace sera plus efficace sur un ennemi utilisant le feu que le contraire. Cela ajoute un petit chouïa de stratégie au titre mais c'est quand même un peu secondaire étant donné que tous les ennemis sont destructibles quelque soit l'armure utilisée ; un bon choix facilitant juste la tâche.
Il ne reste plus qu'à passer à la superette locale (voir plus bas) et l'on peut enfin partir casser du vilain.
Je précise qu'après chaque niveau, on repasse à chaque fois par ces trois écrans (carte, armures, magasin).
Chaque stage se déroule principalement en scrolling horizontal et on a un tir principal (bouton A) ainsi que des bombes en quantité limitée (bouton B).
Le personnage répond au quart de tour, la jouabilité est excellente ; c'est donc inutile de s'attarder sur ce point.

T'AS PAS 100 BALLES ?

En cours de partie, chaque ennemi détruit laisse échapper de un à plusieurs cristaux, de deux couleurs (bleu ou rouge) ils correspondent à la monnaie locale qui permet par la suite d'acheter de l'équipement supplémentaire à la boutique où l'on se rend avant chaque début de niveau. (Contrairement à Super Fantasy Zone ou Forgotten World on ne peut pas y accéder une fois un niveau commencé.) Un choix conséquent d'articles est proposé : Vie, continus, boucliers, puissance de tir, résurrection ; pour des tarifs compris entre 100 et 2000 cristaux (le cristal bleu vaut 5 et le cristal rouge vaut 25 je vous laisse deviner lequel est le plus rare.)
À noter que certains ennemis laissent échapper directement certains des articles proposés a la vente dans la boutique, donc inutile d'acheter une option que l'on peut récupérer gratuitement en cours de niveau.

FINALEMENT.

Sorti en septembre 1995, Lords of Thunder fait partie des derniers titres à avoir été distribués en Europe sur Mega-CD. Techniquement le jeu est franchement classique, les graphismes sont corrects sans pour autant êtres franchement magnifiques (des jeux comme TF4 et Bio Hazard Battle sur MD lui sont bien supérieurs). Notre vaisseau/personnage est graphiquement très basique ; peu animé il donne l'impression d'être simplement posé sur le décor sans y être totalement intégré ; cela donne un rendu visuel assez imparfait lors des premières parties, mais on a vite tendance à oublier ce défaut une fois que l'on est pris par l'action trépidante des différents niveaux.
L'animation est fluide et assez rapide malgré les petits ralentissements qui viennent parfois gêner un peu l'action ; rien de bien grave cependant car ils se produisent vraiment quand l'écran est chargé de monde.
Par contre là où LoT excelle c'est sans conteste du côté de sa bande son rock des plus efficaces. À grands coups de guitares bien grasses c'est l'une des meilleures de ce style sur ce support.
Le seul gros point faible vient des bruitages qui sont un peu à la " ramasse ", plus proches d'une Master System que du Mega-CD, on se surprend à vouloir les couper en cours de partie tellement ils sont ratés. (Pour cela brancher la MD sur une chaîne hi fi en utilisant la sortie casque de la console, en mettant le volume au minimum seule la musique gérée par le MCD reste en écoute, puisque passant par la péritel.)

Malgré ses petites faiblesses techniques, nous sommes en présence d'un titre tout bonnement excellent que tout fan de SHMUP se doit d'avoir dans sa MegaCDthèque !
À l'image de TF3, il n'est pas très long à terminer une fois qu'on le connaît par coeur, mais on y revient souvent pour une petite partie rapide, ou alors juste pour décrasser les enceintes en poussant la musique à fond ou alors les deux !
Quelques défauts donc, mais le plaisir éprouvé une fois la manette en main fait qu'on n'y pense plus très rapidement.

Verdict

9

Points forts

  • Jouabilité au poil
  • Bande son de dingue
  • Jeu nerveux et efficace
  • Replay value importante
  • Le TF3 du MCD en terme de player fun

Points faibles

  • Facile
  • Bruitages moyens
  • A vieilli graphiquement
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega CD 8.8 5

Archives commentaires

la voici en version d'origine:^^
"Hélas, un jour (ou une nuit) les six seigneurs laissèrent les créatures du royaume des ténèbres entrer dans le monde et un par un les six territoires du Mistral tombèrent aux mains des affreux pâbo dont le but était de ramener au pouvoir le dieu du mal, Ken Kuà¢â‚¬Â¦ qui ruminait sa vengeance dans un placard depuis des décennies !
Oui... Déjà c'est pas drôle et surtout la team OS n'est pas restée bloquée à cette époque. C'est difficile de passer à autre chose c'est sûr !
Moi j'aime bien. la toute premiere version du test datait de cette epoque je l'ai laissé sans mettre le nom complet en plus.
Peut être mais je ne pense pas qu'il soit intéressant d'alimenter une pseudo guéguerre avec ce genre d'allusion, c'est complètement hors de l'actualité, c'est également hors propos concernant l'époque de ce jeu et ça nous fait passer pour des gros fanboys. De plus, certains d'entre nous aiment bien Sony. Bref, au final tu l'auras eu ton petit effet. Mais si on avait décidé de l'enlever, c'est pas pour rien...
Je ne vois pas en quoi ce genre de petite allusion peut faire passer qui que soit pour fanboy(a part le redacteur du test).Seuls les vrais accros a l'actu feront le rapprochement avec le placard et la personne concernée, De plus c'est ce qui c'est réellement passé, il a bel et bien été mis au placard, je n'ai rien inventé. Mais bon fin de polémique.
Totonsega, la censure+correction sert à éviter qu'à Objectif-Sega on passe pour des guignols, et permet de conserver la qualité maintenue depuis les débuts. Il est temps que tu grandisses pour t'en rendre compte une bonne fois pour toutes.