Test : The Cave (XBLA, PSN, Windows, Mac)


The Cave
The Cave
Aventure
Fortune, gloire, amour... De quoi êtes-vous capables pour obtenir ce que vous désirez le plus au monde ? Etes-vous prêts à en assumer les conséquences ? Si vous le pensez, alors entrez et venez visiter The Cave (à prononcer avec une voix d'outre-tombe), et testez votre intellect et votre moralité...

Sept personnages. D'où viennent-ils, comment ont-ils atterri ici ? Aucune idée. Pourquoi sont-ils à ? Pour accomplir leur rêve. Le Chevalier, l'Exploratrice, la Scientifique, les Jumeaux, La Voyageuse Temporelle, le Moine et le Paysan aspirent tous à quelque chose, et The Cave est l'occasion pour eux d'y arriver. Mais l'est-elle vraiment ? Hmm oui. Enfin, pas vraiment. Si. Bon, on ne sait pas en fait. Elle, par contre, le sait. Qui elle ? Mais The Cave bien sûr, et elle a l'air d'en connaître un rayon.

Yes, I'm a talking Cave. Don't laugh, it makes dating hell !


The Cave est un personnage à part entière du jeu, et sa voix suave nous accompagne durant toute l'aventure, commentant nos actions et partageant ses états d'âme. C'est sur ses recommandations que l'on choisit au début de la partie les 3 personnages qui auront le droit de partir à la conquête de leur rêve. Le choix est définitif : une fois les premiers écrans passés, il est impossible de revenir en arrière. Les protagonistes peuvent sauter, s'accrocher aux corniches, ramasser des objets et interagir avec eux, et chacun possède une aptitude qui lui est propre : le Chevalier peut devenir invincible, l'Exploratrice peut utiliser un grappin, etc. Par contre ils ne peuvent pas interagir entre eux, et si la coopération est indispensable pour progresser dans les niveaux, n'espérez pas pouvoir vous faire la courte échelle, par exemple. Le choix du personnage s'effectue avec le D-Pad, et on passe pas mal de temps à naviguer de l'un à l'autre, qui pour actionner un mécanisme, qui pour utiliser un objet, etc...

The Cave propose deux types de niveaux : ceux qui sont génériques, et ceux qui sont spécifiques à un personnage. Ils s'enchaînent dans un ordre différent selon votre choix initial, la progression dans la caverne se faisant en fonction des aptitudes de vos personnages : une porte est bloquée par un terminal et vous n'avez pas la Scientifique dans votre équipe ? Vous devrez trouver un autre chemin. Toutes les zones de la caverne sont liées, même si la présence fréquente de chutes d'eau permet astucieusement de découper l'aire de jeu afin de ne pas imposer de calculs inutiles, ce qui n'empêche malheureusement pas le jeu de ramer fréquemment, ce qui devient agaçant à la longue.

Les niveaux génériques sont au nombre de trois, et s'ils sont intéressants, le fait qu'ils reviennent tous à chaque partie est légèrement casse-pieds. Ils font largement appel à la coopération entre les personnages, sans imposer, évidemment, d'user des pouvoirs de chacun. Les niveaux spécifiques reposent plus sur l'usage du personnage dédié, les autres faisant plutôt office de soutien, n'intervenant que ponctuellement.
Les énigmes mises en oeuvre sont variées, inventives et toujours logiques. Si leur déroulement est le plus souvent parfaitement linéaire, on ne peut jamais se retrouver bloqué : l'espace de jeu est clos et balisé, et un objet destructible mal utilisé sera régénéré à son emplacement initial. Chaque personnage ne pouvant porter qu'un seul objet à la fois, on n'a pas non plus d'inventaire à gérer, et par conséquent les énigmes sont plutôt simples, bien plus que dans un Zack & Wiki par exemple, qui repose à peu près sur le même principe (port d'un seul objet à la fois, zone de jeu limitée), moins la coopération.

Obtenir ce que l'on veut est facile... c'est la suite qui est difficile.


Si les niveaux offrent sensiblement la même difficulté, ils sont assez inégaux en termes d'inventivité, et même s'ils proposent tous de bonnes idées en leur sein, on passe quand même beaucoup de temps à appuyer sur des boutons, et surtout à faire des allers-retours, et le fait de pouvoir jouer à 3 en local n'y change rien. Difficile d'en parler davantage sans spoiler, ce qui serait dommage car la découverte des énigmes représente 50% du plaisir, mais, par exemple, si j'ai été enchantée par celui de la Voyageuse Temporelle, qui demande de jongler avec les répercussions du voyage dans le temps, d'autres, comme celui de la Scientifique, proposent des mécanismes plus éculés et moins stimulants.

Il est également regrettable que les pouvoirs spéciaux des personnages soient si peu employés. Sur une partie complète, leur fréquence d'utilisation se compte sur les doigts d'une main. Dans les niveaux génériques, la raison à cela est évidente, puisqu'il était nécessaire de pouvoir les traverser avec n'importe quel perso. Cela aurait pu être l'occasion de proposer un tas d'alternatives pour chaque énigme, au lieu de ça il a été décidé de les rendre complètement inutiles. C'est bien dommage, mais cela reste compréhensible ; on imagine facilement le travail titanesque nécessaire pour concilier les sept pouvoirs différents. Par contre, c'est bien moins excusable dans les stages spécifiques à un personnage, car même là, les pouvoirs ne servent que deux à trois fois. Globalement, il est assez regrettable que si la coopération entre les trois personnages est souvent nécessaire, la mise en œ€œuvre conjointe, ou même rapprochée, de leurs pouvoirs ne l'est jamais.

Attention, si les énigmes sont plutôt simples et que leur intérêt est variable, on reste tout de même dans le domaine du très correct, et tous les niveaux sont au minimum agréables à résoudre (sauf peut-être celui des Jumeaux, un peu pénible). Il s'avère juste que le choix de proposer sept personnages, et non pas d'en imposer trois, n'est peut-être pas très pertinent du point de vue du pur gameplay. On note également quelques incohérences : dans une énigme qui demande de prendre un objet en ouvrant une porte, ce qui aura des conséquences désastreuses par la suite, même si on se débrouille pour ne pas l'ouvrir, ce ne sera pas pris en compte et le script se déroulera quand même. Un peu ennuyeux.

Alors, quelle leçon avez-vous apprise ce soir ?


Si le fait de proposer sept personnages n'est pas forcément justifié par le gameplay, il l'est sans problème d'un point de vue artistique. Les différents environnements de la caverne sont pour la plupart splendides, en particulier les arrière-plans qui sont vraiment magnifiques. Les grottes décorées de champignons luminescents, les cascades, la mine, et l'ensemble des décors ont fait l'objet d'un énorme travail et d'un grand souci du détail, et bénéficient d'une vraie patte artistique, tout en réussissant à varier les atmosphères : manoir victorien très '‚¬Ã‚Å“Burtonien'‚¬, pyramide pulp, château médiéval fantasmé, base de lancement de missiles nucléaires tout droit tirée d'un DTV des années 80... Les environnements sont variés et valent à eux seuls le voyage. Le chara-design est également très réussi, pas tout à fait mignon mais pas tout à fait glauque non plus, il est représentatif de l'ambiguïté de l'atmosphère du jeu.


Car c'est bien son atmosphère qui rend The Cave particulier. Tantôt mélancolique, tantôt oppressante, soutenue par une ambiance sonore de qualité, The Cave, malgré les remarques pince-sans-rire de son hôte, est un environnement relativement hostile. Ceci dit, ses protagonistes sont également loin d'être des enfants de chœur, ce que les illustrations de leur parcours dévoilées au fil de l'aventure peuvent révéler. Le décalage entre l'humour du titre, surtout à travers les commentaires cyniques de la caverne (franchement hilarants) ou les dialogues des PNJ (perso je suis fan du petit vieux et de son perroquet), et l'atmosphère parfois oppressante des niveaux, font une bonne partie du charme du jeu.

L'aventure est également courte (comptez 4 à 5 heures pour la première partie), mais terminer le jeu avec tous les personnages nécessite au moins 3 parties, sans compter une éventuelle chasse aux succès et trophées, dont l'examen nous apprend que si nos « héros » ont une inclination a laisser leurs bas instincts prendre le dessus, il est également possible d'aller à leur encontre. Mais emprunter un chemin vertueux est bien plus difficile, et obtenir la "bonne fin" des personnages requiert une certaine remise en question de ses objectifs... Impossible d'en dire plus sans spoiler, mais c'est tout à fait bien vu, et raccord avec la tonalité du discours de la Caverne au cours de l'aventure.

Intelligent, sensible et doté d'une direction artistique à couper le souffle, The Cave est une aventure à la fois amusante en enrichissante. Dommage qu'elle soit si courte, son excellente replay value ne compensant qu'en partie le sentiment de lassitude qui s'installe au bout de la 4è ou 5è partie. Cependant, même s'il ne peut prétendre entrer au panthéon du genre, il constitue un met de choix.

Verdict

7

Points forts

  • Direction artistique épatante
  • Bonne replay value
  • Beaucoup de bonnes idées de puzzle
  • Humour exquis

Points faibles

  • Les ralentissements incessants
  • Intérêt des énigmes inégal
  • Trop simple
  • Répétitif
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Xbox Live Arcade 7.0 2
Playstation Network 9.0 1

Archives commentaires

J'avais entendu un journaliste, qui disait que dans une critique, il fallait simplement lire les dernières lignes, pour connaitre l'avis de la personne... Même s'il le note 7/10, son dernier paragraphe exprime que des qualités : Peut-être pas le jeu (du genre) du siecle, mais une bonne pioche non negligeable :oui:
Sévère?o_O' elle parle des points négatifs ou pas top et? Au final elle dit que le jeu est très bon donc je vois pas ou est le côté surestimé^^
7/10 c'est une très bonne note (même si je suis le premier à dire que ça ne devrait pas exister).
Le coup du "journaliste" qui a dit ça, ça prouve au moins une chose, ce type n'en est pas un :D
Rage, 22 jan 2013 - 11:54
Merci pour ce test en tous les cas. Très bien rédigé et intéressant à lire. Vivement de tester ça en tous les cas.

Et ce test me rappelle aussi qu'il faudrait que je me fasse le Zak et Wiki qui traine depuis des lustres chez moi sans avoir été testé :oui:
DSE76, 23 jan 2013 - 9:07
Faudra vraiment que je me concentre plus sur le texte que sur la note (j'ai pourtant lu le test :content2:). Peut être à cause des deux qu'elle a noté (VF2 et Londres 2012) ...
Enfin, je vais peut-être le prendre dès ce soir.
Vous devez le savoir maintenant que je note sévère, j'ai mis 7 à Binary Domain alors que c'est mon GOTY :content2:
@Nicolas: ah ok je comprends mieux^^ il devait se foutre des pseudos vrais jouralistes (les mêmes qui se renseignent sur Wiki quoi^^).

@Shenron: j'ai dû mettre aussi 7/10 alors que j'adore le jeu et je n'estime pas le casser bien au contraire, o
DSE76, 23 jan 2013 - 10:49
Le problème, Virtua, c'est qu'est habitué a tout évaluer depuis la tendre enfance. Du coup, la note permet de situer (très mal il est vrai) comment est le jeu.
Mais bon avec les sites genre Gamekult ou JV.com, j'ai appris très vite à me méfier des notes.
sokoj, 23 jan 2013 - 12:33
Le testeur (où dans le cas de The Cave la testeuse) se prends la tête à rédiger un texte plus ou moins long, la moindre des choses est de le lire en entier et de ne pas le résumer à la note.

The Cave en cours de téléchargement chez moi!! :mrgreen:
sokoj, 23 jan 2013 - 3:26
Les ralentissements sont quand même bref, j'en ai eu un ou deux tout petit en deux heures de jeu.