Juro Watari : le producteur de Virtual-On quitte SEGA Japon

Juro Watari, le créateur et producteur de la franchise Cyber Troopers Virtual-On, a quitté SEGA Japon fin février 2021. Son avenir après SEGA est indécis à cette heure.

Les derniers jeux de la franchise ont été Cyber Troopers Virtual-On Masterpiece 1995-2001 en novembre 2019 sur PS4 et A Certain Magical Virtual-On sur PS4 et PS Vita en février 2018. Aucun jeu de la franchise Virtual-On n'est en développement actuellement.

Commentaires

Ca fait chier oui mais la liste n'est pas si longue vu le temps écoulé entre chaque départ.(Sony a comparaison a connu presque une dizaine de départs ces deux dernieres années et l'affaire Japan Studio est assez flippante pour les fans de jeux japs).

Yu Suzuki, c'était il y a 10 ans (et les rumeurs sur un partenariat avec Sega pour Virtua Fighter Esport).

Le directeur de Sega Rally a beau avoir quitté Sega, il crée toujours des jeux avec l'AM1. Naoto Oshima quant à lui a participé à un mario and sonic ces dernieres années.(Sega éditait aussi un temps les jeux Prope Naka après son départ)

L'autre proche de Mizoguchi est revenu en haut de la pyramide des divisions de développement chez Sega Japon.

D'autre part, faut savoir analyser le tableau d'ensemble.
Que Yu Suzuki ait quitté Sega en 2011 ou Hiroyuki Takahashi au milieu des années 90 (Camelot), ces gens ont presque 65 ans cad l'âge de la retraite ou celui de passer l'arme à gauche comme bcp de créateurs du milieu.(RIP Kenji Eno, Takashi Iwade lui a été la pire perte de Sega de ces 5 dernieres années)


Bref, il y a bien eu bcp de départs dans les années 90, dans les années 2000 mais à chaque fois, on fait l'erreur de ne jamais noter les retours, les collaborations avec ceux ayant quitté le groupe et le sang neuf. Et le temps passe... Que certains aient quitté Sega ou non, ils seront bientot à la retraite.
Pour avoir étudié la question, je peux affirmer qu'il reste pleins d'anciens dans la boite.

N'oublions pas la perte de Yoshihisa Hashimoto en termes de jeunes talents.

Après avoir créé le Hedgehog Engine qui est toujours à la base de plusieurs titres SEGA, il a dirigé chez Squere Enix l'équipe qui a créé le Luminous Engine qui, en plus de résoudre plusieurs problèmes en SE, était à la base de FF XV...
Question RPGs, Sega était allé piocher chez Enix (Takahashi/Dragon Quest 2 et Kan Naito/Dragon Quest 3) pour créer les Shining (Dungeon, T-RPG, A-RPG).

Ce fut l'une des pires pertes de Sega (avec Yasuhara qui n'a meme pas pu bosser sur Sonic Adventure). Naka n'a pas l'air de péter la baraque avec Balan mais les studios Sega parviennent tout de même à proposer des titres de qualité sans Suzuki (After Burner Climax, VF5FS, Border Break, Yakuza).

Comme l'ont fait remarquer certains l'absence de Camelot sur Dreamcast a fait très mal à la popularité de Sega. C'était une mini usine à hits...

En revanche, ce qu'on oublie c'est que Sega a racheté Atlus et c'est bien plus que Camelot...

L'argument du "oui mais c'est pas vraiment Sega" ne tient pas lorsque des gens citent les productions Takahashi/Shining. Lui ou les mecs de Climax n'avaient rien à voir avec Sega non plus (contrairement à Rieko Kodama ou Shuntaro Tanaka), c'est juste qu'on n'avait pas les connaissances à l'époque.

Je dirais même qu'Atlus avait plus de liens avec Sega que les anciens d'enix/camelot : Atlus a distribué des jeux Sega aux states, ils ont créé des machines purikura au japon avec Sega et co réalisé des jeux ensemble avant meme le rachat (World Destruction est une IP Sega avec des anciens de Square, Game Arts et Atlus,) 7th Dragon c'est Rieko Kodama + des mecs de la team Etrian Odyssey ce qui me laisse penser qu'un combo Kodama + Atlus pourrait etre un des co developements annoncés (par Nagoshi) entre les deux boites.

Atlus, c'est des RPGs plus prestigieux que ceux de Camelot, les jeux Vanillaware (juste retour des choses puisque le premier Vanilla était un jeu Saturn) et surtout une cinquantaine de nouveaux talents chaque année. (ils sont passés de 100 personnes à environ 300 et c'est pas fini... (d'apres le réalisateur de Like a Dragon, le RGG studi aussi grossit)

J'ai l'impression que Sega veut faire d'Atlus le nouveau Square Soft. Ca parait impossible en 2021 mais à l'horizon 2030 qui sait ? Leurs ventes ne font qu'augmenter à un rythme soutenu et Sega risque de passer au multi plateforme en raison de la pandémie (pour compenser les futurs revenus Arcade et Pachinko)

Non, je pense que si le mec de Q Entertainment est revenu, c'est qu'il sent le potentiel de Sega Atlus...

En ce moment, ils produisent peu mais bien et les gros projets arrivent enfin (le AAA d'Alistaire Hope, les jeux next gen de Sega Atlus évoqués et Virtua Fighter Esport qui "prendrait des heures à expliquer" selon le CEO.


Atlus est en train de créer de l'émulation chez Sega (dont certains vont vouloir faire mieux), on voit déjà des signes d'hommages ou clins d'oeil dans les jeux Sega CS1 et CS2.
canard wc, je suis entièrement d'accord avec vous sur tous les points que vous avez signalés.

Je vois que vous connaissez l'histoire du grand S, et aussi d'une manière profonde.

Concernant Atlus, vous aviez vraiment les mêmes pensées que moi, à la fois en termes d'anciennes collaborations et de proximité avec SEGA, et en termes de développements futurs possibles, dans une sorte de Squaresoft.

Cela dit, cependant, je ne nie pas le fait que depuis que j'ai commencé à aimer SEGA à la fin des années 1980, j'ai énormément regretté chaque nom important qui a quitté l'entreprise. En particulier, SEGA, ayant eu dans ses rangs les meilleurs esprits, à mon avis, et en plus grand nombre que la concurrence, a souffert de ces adieux plus que toute autre entreprise.
Oui, c'est sûr, chaque départ est comme un poto qui part à l'étrangers...

Néanmoins, je découvre chaque jour de nouveaux retours par ricochets.

Dernier en date, lu il y a qq heures seulement :

Land Ho (des anciens de Sega, dont certains de l'andromeda team) ont aidé Sega et Atlus sur des épisodes de 7th Dragon (par les créateurs de Phantasy Star et Etrian Odyssey).

C'est pas cool ? :)

Je crois qu'il va bientot y avoir un remake de 7th Dragon si l'on en croit la rumeur...
En ce qui concerne Land Ho!, je suis très éxpért, en fait, je garde trace de toutes leurs collaborations avec SEGA depuis l'heure des jeux de managériale sur des courses de chevaux.

Mais je n'étais pas au courant du fait qu'ils ont aidé au développement du 7th Dragon.
Si un nouveau chapitre, j'espère sous la production de Rieko Kodama, il est en développement, je serais très heureux.
C"est vrai que j'ai un peu de mal avec le vieillissement de tout ce beau monde.On a tendance à l'oublier, mais on vieillit et eux aussi avec pour certains d'entre-eux quelques années d'avance :).
myau, 01 mar 2021 - 9:23
Parmi les plus anciens, il reste Hiro (Space Harrier, Fantasy Zone), Rieko Kodama (Phantasy Star), Tooru Yoshida (Phantasy Star), Noriyoshi Ôba (The Super Shinobi), Kôichi Namiki (SST Band), Jun Senoue, Takenobu Mitsuyoshi et le plus jeune Yosuke Okunari qui est à l'origine de la Mega Drive Mini et dont la console favorite est la Sega Mark III.
Sans parler des talents du calibre de Ryuta Ueda et Masayoshi Kikuchi qui après leur passé dans Team Andromeda ont contribué aux premiers et meilleurs épisodes de Ryu Ga Gotoku.
Tu dis qu'ils ont quitté Sega ou l'inverse ?

Je pose la question car Ueda est bien parti mais pas Kikuchi.


Mais l'affaire Watari m'agace un peu. Bcp affirmaient qu'ils ne restait personne chez Sega et c'est seulement lorsqu'on annonce un départ que certains se rendent compte qu'il restait en fait pleins de vétérans. (je ne parle pas de kikini)

C'était presque pareil pour Takashi Iwade.

Avant sa mort, c'était plutôt: "tous les talents se sont barrés de chez Sega. Iwade qui ? "

Apres sa mort et les news retrospectives:
"Un grand monsieur du JV, RIP".


Allez faire un tour sur mobygames, Sega Retro, vous verrez que pleins de créateurs de chez Sega se sont barrés dans les 90' avant meme la Dreamcast et Sega a pourtant survécu. Vous verrez également un nombre incroyable de vétérans encore là. (parfois il vous suffit juste de taper leur nom sur twitter ou Linkedin pour voir qu'ils sont encore chez Sega. Parfois devenus "producer" comme le veulent les promotions et l'ancienneté)
Encore une fois, je suis d'accord avec vous.

En ce qui concerne Ueda et Kikuchi, il se peut que les stratégies de SEGA à l'époque, vous voyez Ueda relégué aux jeux mobiles et Kikuchi, si je me souviens bien, après peu de temps, il a fait la même fin, a provoqué de la frustration.

Puis, au fil des ans, il y a eu plusieurs réductions de personnel et départs à la retraite anticipée.

Cependant, pendant un certain temps après que Sammy a acquis SEGA, il est clair et flagrant que la créativité et l'investissement dans la qualité ont chuté.

Puis heureusement, avec la succession progressive de Satomi jr. au lieu du père, les choses changent.
Oui, c'était surtout l'ambition qui n'était pas la même et la concurrence plus rude (et c'est pire maintenant avec des géants comme Tencent, plus gros qu'EA et des développements necessitant 800 personnes ne serait que pour égaler techniquement un jeu Rockstar).

La reprise a été dure, la survie plutôt que l'annihilation de la concurrence était le leitmotiv mais ça change peu à peu. Y a de gros projets à venir sous Haruki et pas que des franchises connues... ;)
Espérons!!

Cela me semble en fait qu'un changement d'étape a déjà été là.
La direction me semble la bonne.