Castle of Illusion en téléchargement ?

Avant que Sonic ne mette tout le monde d'accord sur Megadrive, Castle of Illusion starring Mickey Mouse était une des références du plateformer sur la console de Sega.

Même s'il utilise la licence très connue de Disney, ce jeu a été développé par Sega Japon et a eut droit à un portage sur Master System et Game Gear. Les droits du jeu ont semble-t-il appartenu à Sega pendant un certain temps comme le rapporte Kotaku.

Mais aujourd'hui, c'est Disney qui a déposé ce nom dans la catégorie des logiciels et des jeux vidéo, peut être parce qu'il a trouvé un accord avec Sega pour en utiliser les droits. On pense immédiatement à une re-sortie du jeu sur PSN, XLA ou console virtuelle même si ça pourrait être tout autre chose. Après ça pourrait être au tour de Quackshot et de quelques autres perles.

Commentaires

Non, par pitié, qu'on ne souille pas la mémoire de ces chefs d'oeuvres en les mettant sur les plateformes de téléchargement :bcnrv::bcnrv::bcnrv:
Les jeux Disney de la MD étaient les rares à ne jamais avoir été portés où que ce soit, alors pitié, laissons les en paix sur MD.
pixeldream, 04 oct 2011 - 4:12
Aucun interet pour la plupart d'entre nous a moins d'avoir reprogrammer le jeu et de nous offrir une version HD qui déchire la rétine je passe mon tour :wink:
Sega devait encore avoir les droits. Il me semble que ça ne fait que quelques années que Disney a tout récupéré. :intero:
@danabnormal : Tu préfère que ces jeux soit oublié ? Et que les jeunes ne les connaissent pas ?

Castle n'était pas mon préférer mais bon c'est bon à prendre. On peut espérer, Quackshot et World of illusion.
@Aluncard : oui, c'est ça. J'aime l'idée que ces jeux soient réservés à un petit nombre d'initiés et restent sur MD. Et que le seul moyen d'y avoir accès soit de se procurer une belle cartouche et une belle console rétro et no
Surtout que la Megadrive est facile à trouvé que se soit le modèle d'origine ou la réédition lisant les cartouches mais à l'allure fragile. Mieux vaut une vraie MD, mais j'apprécie quand même que des anciens reviennent dans l'actualité.