Test : Yakuza Kiwami 2 (Playstation 4)


Yakuza Kiwami 2

 

 

Après sa sortie japonaise du 7 décembre 2017, Yakuza Kiwami 2 déboule en Occident le 28 août 2018. SEGA assure une localisation très correcte en terme de délai avec huit gros mois comme c'est la tendance ces derniers temps. Le jeu est bien sûr sous-titré en anglais avec les formidables voix japonaises. La série Yakuza devient de plus en plus populaire dans nos contrées mais pas encore assez pour investir dans une traduction multi-langues. On comprend totalement SEGA, ils ne vont tout de même pas localiser un jeu qui ne serait pas rentable ...

 

 

 

Le lobby Yakuza au bon vieux temps de SEGA France

 

Yakuza Kiwami 2 est le remake de Yakuza 2 de la PS2. Ce dernier est paru en décembre 2006 au Japon et il avait pris un certain temps pour arriver en Occident puisqu'il était sorti seulement en septembre 2008 chez nous. Je me souviens encore de quelques discussions endiablées chez SEGA France à l'époque pour savoir si le jeu allait sortir chez nous. Le lobby Yakuza, bien connu de nos jours, existait déjà. Avec notamment Spindash et moi.

Yakuza 2 est un des épisodes les plus importants de l'histoire de la franchise et un des meilleurs selon moi. Tout d'abord, il a confirmé le succès du premier au Japon, un an à peine après la sortie du premier volet. Le jeu s'est tout simplement aussi bien vendu, SEGA et Nagoshi tenaient incontestablement quelques chose. Une nouvelle franchise en somme.

Par ailleurs, il a affirmé le pouvoir d'attraction de Kazuma Kiryû, qui est vite devenu un personnage emblématique du jeu vidéo et une des icônes de SEGA. Yakuza 2 allait aussi beaucoup plus loin que le premier épisode en terme de personnages charismatiques et de drama. Cet épisode avait aussi su gommer quelques problèmes, en particulier le fonctionnement du système de combat même si ça peut faire sourire de nos jours.

Yakuza 2 est la suite directe du premier épisode. La trame se déroule un an après cet épisode. Kazuma a pris du recul vis-à-vis du clan Tojo et s'occupe de la petite Haruka qui grandit doucement. Cependant, Yukio Terada, le 5e dirigeant du clan Tojo, se fait assassiner. Cette scène se déroule sous les yeux de Haruka et Kazuma qui se rendent au cimetière pour rendre hommage à leurs proches. Cet événement pousse Kazuma à s'impliquer de nouveau dans la destinée du clan Tojo et dans ce sens il va vite se rendre à Osaka où il croisera la route d'un certain Ryûji Goda, le Dragon du Kansai. Et il ne peut y avoir qu'un seul dragon ...

Si vous avez malheureusement loupé les événements de Yakuza 1. Toute la trame du jeu peut se revivre au cimetière cité plus haut. SEGA a bien sûr inclus les différentes cinématiques de Yakuza Kiwami sur PS4. Ça aurait fait tâche d'utiliser les cinématiques disgracieuses de Yakuza 1 de la PlayStation 2.

 

 

 

Un remake sous le signe du Dragon Engine de Yakuza 6 ...

 

Yakuza Kiwami 2 tire parti du Dragon Engine de Yakuza 6 The Song of Life. C'est normal, ce remake est sorti un an après Yakuza 6 au Japon. Yakuza Kiwami 2 se détache donc fortement de Yakuza Kiwami 1 qui lui reposait à fond sur les bases de Yakuza 0.

Yakuza Kiwami 2 a donc tous les avantages et les désavantages de Yakuza 6. Côté positif, on peut citer le côté seamless et plus ouvert du jeu. En effet, on peut toujours se rendre dans certains bâtiments, monter les étages, explorer les salles, le tout sans temps de chargement. On peut également chevaucher des barrières grâce à un mouvement élégant. Par contre, il n'est plus possible de sauter du haut d'un toit vers la rue. Cette possibilité assez délirante, quand on y pense, n'a apparemment pas survécu à Yakuza 6 The Song of Life.

Pareil, pour les combats, ils s'enclenchent très rapidement et on peut se battre n'importe où même à l'intérieur d'un magasin en explosant tout. Yakuza Kiwami 2 conserve le même système de combat ultra violent et très fluide de Yakuza 6, et c'est tant mieux.

Du côté des cinématiques, on passe aussi un gros cap, le rendu des visages est aussi somptueux que dans Yakuza 6. La différence avec Yakuza Kiwami 1 est encore flagrante à ce niveau. Ce dernier avait des cinématiques réussies mais qui tendaient vers la PS3.

Du côté des inconvénients du moteur, on peut citer une résolution pas extraordinaire, surtout sur une PS4 normale, ça s'arrange sur PS4 Pro. Mais, on perçoit tout de même une meilleure maîtrise du moteur chez SEGA. En gros, le jeu aliase beaucoup moins et se révèle moins fatigant sur des grosses cessions de jeu, comparé à Yakuza 6. Hiroshima brûlait notamment les yeux dans Yakuza 6, mais là ça se passe beaucoup mieux globalement.

Quant à la fluidité, elle est autour des 30 fps. Yakuza 0 et Yakuza Kiwami avaient eux une fluidité à toute épreuve. Et il faut avouer que ce confort de jeu a beaucoup contribué à l'aura de ces deux jeux. Il faut espérer que la Team Ryû Ga Gotoku va encore améliorer son moteur ou en créer un tout neuf pour ses futures productions et notamment Shin Ryû Ga Gotoku.

Yakuza Kiwami 2 conserve sinon tout le coeur du game system de Yakuza 6. Par exemple, Kazuma Kiryû a un seul style de combat et on fait progresser son avatar du côté des stats générales, des heat actions et des skills via des points d'expérience gagnés via le scénario, la bouffe, les combats aléatoires, les quêtes secondaires, des objectifs ou les grands mini-jeux.

On accélère toujours sa course en maintenant X, Kazuma Kiryû ne marche pas droit quand il boit un coup de trop dans les bars, ect. Hormis le quartier Sotenbori d'Osaka sous Dragon Engine ou encore un didacticiel légèrement mieux pensé, le joueur de Yakuza 6 va vite retrouver ses marques. Ça tombe bien, on y a joué en Occident il y a à peine quelques mois.

 

 

 

... et sous influence de la préquelle Yakuza 0

 

Le remake Yakuza Kiwami 2 fait par ailleurs la différence avec le Yakuza 2 original grâce à une grosse série de nouveaux petits mini-jeux et de gros mini-jeux.

On compte donc sur le Golf Bingo, Virtual-On dans les Club SEGA ou encore Toylets, le jeu d'arcade des urinoirs, que seuls les fans avertis de la marque connaissent bien.

Côté gros mini-jeux, on a droit à la création de clan de Yakuza 6 et le Cabaret de Yakuza 0. Le premier est plus intéressant, plus profond que dans Yakuza 6. C'était pas dur, il faut bien l'avouer, car ce mini-jeu était super bourrin. Il faut désormais faire face à des vagues d'ennemis et protéger des structures façon tower defense. Le fonctionnement du mini-jeu reste globalement le même que pour Yakuza 6 avec notamment du recrutement de membres, de l'entraînement et même une partie online. Mais il s'avère un peu plus sympa sur la longueur.

Quant au second, il reprend les grandes lignes de son prédécesseur sauf que Kazuma prend les rênes du cabaret alors que c'était Majima aux commandes dans Yakuza 0. Ce mini-jeu avait été apprécié dans Yakuza 0 et c'est la même chose ici, on prend vraiment du bon temps.

Yakuza Kiwami 2 ajoute enfin une campagne inédite avec Majima jouable. Il s'agit de trois chapitres totalement à part qui se débloquent au fur et à mesure de l'histoire principale.

Cette campagne fait le lien entre la fin de Yakuza Kiwami et Yakuza Kiwami 2. Il ne faut pas s'attendre à quelque chose de conséquent en terme de gameplay. Majima ne gagne pas d'expérience, il n'y a pas de quêtes annexes. On se contente de combats assez bourrins avec Majima équipé de sa dague. On profite en gros d'un petit scénario sympa mais vraiment court qui fera tout de même plaisir aux gros fans de Yakuza 0. Si vous pensez acheter Yakuza Kiwami 2 pour cette campagne uniquement, vous pouvez gentiment passer votre chemin.

 

 

 

Les nouveaux fans de Yakuza vont sans doute se régaler

 

Yakuza Kiwami 2 est un excellent jeu. Faut-il être seulement surpris ? Il reprend l'excellence de Yakuza 2, tout en le bonifiant à tous les niveaux.

Yakuza 2 avait une des meilleures trames de l'histoire de la franchise et une des plus belles galeries de personnages avec l'irrésistible détective Kaoru Sayama, Ryûji Goda, Makoto Date ou encore Daigo Dojima. Il avait aussi une des meilleures fins de l'histoire de la franchise et je peux vous dire que c'est toujours bien le cas, avec des séquences très puissantes. Yakuza 2 était vraiment très au-dessus de Yakuza 1 et j'ai pu le vérifier à nouveau en cette année 2018.

Tout était donc déjà là pour une belle expérience et c'est magnifié ici par de superbes cinématiques, des doublages parfaits et un moteur qui fait le job malgré quelques limites.

J'ai donc pris un énorme plaisir à refaire le jeu, surtout que je ne me souvenais pas de tout. Ce remake arrive plus de 10 ans après le jeu original, on a donc pas vraiment le sentiment de refaire le même jeu. Surtout qu'on parle d'un remake totalement retravaillé. C'est certain que les portages de Yakuza 3, 4 et 5 sur PS4 n'auront pas la même saveur et le même impact.

 

 

J'ai donc une grosse pensée pour les nouveaux fans de Yakuza. Après l'excellent Yakuza 0 et le bon Yakuza Kiwami, ils ont l'occasion de découvrir un des meilleurs épisodes de la franchise dans un écrin quasiment parfait. Quant aux vieux routards de la franchise, ils ne s'ennuieront pas, c'est certain. Le travail sur ce jeu est conséquent et mérite clairement le coup d'oeil. Ils ne seront pas surpris, ni vraiment subjugués, mais il y a tout de même suffisamment de nouveaux contenus pour passer un excellent moment.

Verdict

7

Points forts

  • Le jeu original était tellement bon
  • Et il est même largement magnifié
  • Mise en scène, doublages, cinématiques
  • Virtual On, Toylets et le Cabaret

Points faibles

  • Aucun effet de surprise forcément
  • La Dragon Engine affiche quelques limites
  • La campagne Majima pas transcendante
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Playstation 4 8.0 1
Tags

Commentaires

Rage, 27 aoû 2018 - 9:48
Merci pour ce test :good::good: Haaaa un jeu sous Dragon Engine ça a plus de gueule quand même :good::good: