Test : Wonder Boy : Asha in Monster World (PC)

La licence Wonder Boy a décidément le vent en poupe. Les (res)sorties se multiplient depuis quelques années. Dernier épisode de la série, initialement sorti sur Mega Drive en 1994, Monster World IV était un très bon épisode qui exploitait fort bien la console et nous faisait véritablement voyager. L'idée de revisiter ce jeu m'était donc plutôt agréable, un peu comme avec Dragon's Trap, dont le remake signé DotEmu/Lizardcube était fantastique. Voyons sans plus attendre si Wonder Boy : Asha in Monster World a profité du même traitement !

Une série qualitativement au top
 

S'il y a bien une particularité notable de la série des Monster World, c'est que tous ses opus sont d'excellents jeux. Il ne faut d'ailleurs pas confondre la sous-série des Monster World avec la série globale des jeux Wonder Boy, qui contient également deux opus purement arcade.

Les jeux de la série Monster World sont au nombre de quatre ; le premier, Wonder Boy in Monster Land, est sorti en arcade puis sur Master System et offre de l'exploration et de nombreux secrets, chose assez rare en arcade ! Le second jeu, intitulé Dragon's Trap, a effectué un bond en avant conséquent avec son monde connecté et son level-design ingénieux, exploitant les pouvoirs du personnage. Le troisième jeu, sorti sur Mega Drive, est mon opus préféré. Maîtrisé de bout en bout, amusant, pas trop difficile, c'est un jeu à faire absolument. Et enfin nous avons Monster World IV, dont il est question ici, qui abandonne ce monde interconnecté pour une progression plus cadrée, mais qui ne renie aucune des qualités intrinsèques de la série.

Image


Pépé ? Pépé ? Pépé !

Monster World IV nous met dans la peau d'Asha, une jeune fille équipée d'une épée et d'un bouclier. Elle rencontrera une petite créature bleue, faisant partie de la famille des Pepelogoo, qui va l'accompagner et grandir au fil de l'aventure. L'univers est clairement inspiré des contes des Mille et une Nuits, un changement bienvenu après les trois premiers épisodes.

Le jeu se présente sous la forme de plusieurs régions à explorer à fond. Après chaque région, on retourne en ville pour faire des emplettes et débloquer l'accès à la région suivante. Le rythme est vraiment très agréable, les régions sont grandes mais pas trop non plus, et on s'y balade avec plaisir. Notre héroïne peut sauter, se battre à l'épée (avec notamment des coups aériens), utiliser son bouclier ou encore courir. Un coup puissant, qui se charge progressivement, a fait son apparition.

Notre ami volant sera utile dans chaque région, et permet notamment de planer et de faire un double-saut. Des mécaniques classiques, mais efficaces, pour un jeu de plateforme. En plus de cela, les niveaux contiennent de nombreuses idées originales permettant de varier la progression. Des boss ponctuent l'aventure. Asha n'est pas un jeu très difficile, et il conviendra parfaitement aux jeunes joueurs, ou pour se détendre après avoir terminé Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster, par exemple ! Il faut noter qu'il y a en plus du mode Normal un mode Facile, où l'on récupère plus de cœurs.

Image


Un aspect particulièrement charmant de Monster World IV est la lecture des régions selon deux niveaux de profondeur. Ou voyage ainsi énormément de l'avant vers l'arrière. Cet élément était saisissant sur Mega Drive et donnait l'impression d'explorer des endroits cachés. La ville pousse le système encore plus loin : on peut sauter par dessus des murs et se retrouver derrière les maisons etc... C'est extrêmement fun et pourtant si simple. Et il y a bien sûr des petites gouttelettes à collecter, qui sont donc cachées un peu partout. Les récupérer toutes est un autre élément amusant du titre.

Remake ou Remaster ? Remakster !
 

Avec Wonder Boy : Asha in Monster World, nous sommes face à un léger remake. Oui, il semblerait que cette catégorie existe ! Ainsi, le jeu d'origine transparaît clairement, et ce de manière très précise. Par exemple, le level-design des différentes régions m'a paru être exactement le même. Je sais évidemment que ce n'est pas le cas, principalement à cause d'adaptations liées à la 3D, mais ça reste très très proche. Il ne faut donc pas aborder le jeu en espérant de grands changements : il n'en est rien ! Les anciens joueurs retrouveront leurs marques très rapidement, et pour les nouveaux, le jeu d'époque était suffisamment bon et bien construit pour ne pas trop dénoter de nos jours.

Image


Du côté de la réalisation, nous passons sur un rendu 3D tournant sans aucun doute sur l'un des "miraculeux moteurs qui font le café" de notre époque. Les visuels sont plutôt sympathiques, bien que simples. Asha est bien animée, et les décors sont satisfaisants. En bref, il n'y a rien de fou, et sans être désagréable, le jeu n'a pas le cachet du remake de Dragon's Trap (avec ses visuels et sa bande-son tout simplement fantastiques).

Et cette version PC ne permet pas de rendre le jeu un peu plus attrayant : elle n'offre aucune option graphique, en dehors du réglage de la résolution. Surtout, elle ne permet pas de régler indépendamment la résolution et le mode fenêtré. Impossible donc de jouer en plein écran à une résolution inférieure à celle de votre écran. Incompréhensible !

Du côté des autres options... et bien c'est le désert. On peut remapper partiellement les contrôles de la manette, le volume des bruitages et de la musique, et c'est tout. Il est impossible de jouer au clavier : il n'est tout simplement pas reconnu, ce qui est le comble pour le périphérique de base de la machine. Le jeu ne comporte également aucune option d'accessibilité, de réglage du gamma, que sais-je. C'est pire que léger : on n'est même pas au minimum requis pour un jeu PC.

Et la qualité de vie dans tout ça ?
 

Passées ces considérations purement techniques, le jeu comporte quelques différences avec l'original. Tout d'abord, il me semble qu'il y a plus de gouttelettes à trouver, notamment dans la ville, et elles paraissent très bien cachées ! Un défi sympathique pour les anciens joueurs, d'autant plus que le jeu indique qu'il y aurait quelque chose à débloquer si on les trouve toutes... À ce sujet, le jeu indique notre niveau de complétion de chaque région, ce qui est une aide précieuse pour la recherche. Terminer le jeu avec les 200 goutelettes ne débloque que des crédits supplémentaires, ce qui n'est pas dingue... Par ailleurs la fin du jeu contient un petit message pour les anciens joueurs (rien de fou).

Durant mes recherches, j'ai également trouvé un personnage caché servant à déboguer le jeu : je ne vous dis pas où il est, car cela gâcherait complètement le jeu. Heureusement, je ne l'ai trouvé que durant mon second run... Je n'avais aussi pas souvenir d'une telle variété d'armes et de boucliers. Des changements un peu anecdotiques au final, mais je voulais les signaler.

Image


Enfin, le titre aurait peut-être mérité quelques ajustements supplémentaires. Tout d'abord, la sauvegarde est manuelle. Du coup n'oubliez pas de sauvegarder souvent, car si vous mourrez au premier boss, vous pourrez refaire tout le jeu depuis le début. Ajouter des checkpoints avant les boss n'aurait pas été de trop. La scène d'introduction avec le texte qui défile façon Star Wars m'a donné le sentiment d'un grand manque d'inspiration. Les différents habitants du village n'ont vraiment pas grand chose à dire, ça m'a un peu dérangé.

Par contre j'étais content de retrouver toutes les mimiques rigolotes d'Asha, dont le fait qu'elle remue son popotin avant d'ouvrir un coffre. Un autre bon point pour moi, c'est que les développeurs sont restés fidèles au jeu d'origine, plutôt que de le transformer en une suite interminable de puzzles chiants, chose que la série n'a jamais été. J'aurai tout de même bien aimé un twist surprenant en fin de jeu, comme une revisite de chacune des régions en mode "rapide", et de manière transverse. Ça aurait pu avoir son petit effet, et remplacer avantageusement le donjon final ultra linéaire. Inclure le jeu d'origine aurait été une bonne idée, et je suis très étonné qu'il ne soit pas présent (NDLR : il est réservé aux éditions physiques)!

Image


J'ai passé un bon moment sur ce remake, le jeu d'origine étant très bon et largement inaltéré. Les nouveaux visuels sont agréables sans être incroyables, la bande-son est du même niveau. L'ensemble est donc sympathique, plutôt mignon et parfaitement jouable. Mais encore une fois, est-ce suffisant pour un remake à notre époque ? Quelques surprises auraient dû être incluses...

Verdict

6

Points forts

  • Mignon
  • Parfaitement jouable
  • Trouver les goutelettes
  • Respect de la série

Points faibles

  • Il manque des checkpoints
  • Pas de contenu bonus ?
  • Impossible de jouer au clavier
  • Options graphiques très insuffisantes
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Windows 5.0 1
Tags

Commentaires

De sacrés défauts mine de rien ce Monster World et Alex Kidd. Et encore, Alex Kidd permet de jouer avec un clavier.