Test : Virtua Athlete 2K (Dreamcast)

Après deux volets en arcade et ensuite convertis sur Sega Saturn, la team Hitmaker (anciennement AM#3) décide de créer un troisième et dernier titre d'épreuves olympiques en collaboration avec un studio proche de SEGA, Climax Entertainment.
Si le studio, auteur de Athlete Kings et Winter Heat s'occupe de la version NAOMI, Climax Entertainment prend en charge la version Dreamcast.
Cela dit, contrairement aux habitudes du géant nippon, c'est sur Dreamcast qu'arrive en premier Virtua Athlete 2K (en bénéficiant par la même occasion l'ajout 2K à la fin du titre afin de lier avec la gamme - Sega Sports 2K - de la console spiralée). Un an plus tard, arrive donc Virtua Athlete / Virtua Atheletics sur board NAOMI pour les super sportifs de l'arcade.


Virtua Athlete 2K



Après une intro' tout à fait sympathique, VA 2K propose 3 modes. Le classique mode Entraînement, Exhibition et Tournoi.
Ce dernier est un enchainement de 7 épreuves : 100 m - 110 m haies - saut en longueur - saut en hauteur - lancer de poids - lancer de javelot et enfin, l'épreuve exclusive à la version console, les 1500 m.
Ceux qui ont joué à Athlete Kings sur S-TV ou encore sur Sega Saturn, remarqueront que la mécanique de jeu est la même c'est à dire, une touche Action, respecter un angle de 45° ou 20° (selon l'épreuve) et bien évidemment, tapoter deux touches pour courir et non plus une seule touche comme dans les précédents volets).
Autant affirmer tout de suite, c'est très faible en contenu. En une journée, on torche le mode Tournoi avec la médaille d'Or... heureusement que le titre de Hitmaker propose de jouer avec 3 autres athlètes video-ludiques. À plusieurs, c'est nettement sympa certes, mais là aussi on a très vite fait le tour de la piste. Du coup, ce sont les autres jeux à 4 players qui prennent le dessus notamment Virtua Tennis 2, Power Stone 2, Puyo Puyo 4 et même Sega Tetris.
Bon, il y a un petit bonus à débloquer tout de même... les - centres d'intérêts - que l'on pourra attribuer lors de la création de notre sportif virtuel

Virtua Athlete Kings 2K ?



En effet, il est possible de créer son personnage... vite fait car les possibilités de personnalisation reste restreintes. Le physique, la couleur du maillot, la couleur des chaussettes et des poignets, choix des chaussures de sport en enfin, une sélection de lunettes. Comme j'ai dit plus haut, on peut aussi attribuer 3 - centres d'intérêts - qui selon certains gamers, change les aptitudes du sportif. En ce qui me concerne, je n'ai jamais senti un changement drastique. En tout cas, pour prolonger les parties de Virtua Athlete 2K, sachez que, en terminant les épreuves (normal, 5 et 3) selon la difficulté du mode Exhibition, d'autres "compétences" se débloquent et il y en a un bon paquet.
Et oui, finis les personnages cartoon de la série Athlete Kings / Winter Heat , pour ce jeu de sport olympique, Hitmaker a voulut vraisemblablement se rapprocher d'un style graphique plus réaliste à l'instar de la série Virtua (Virtua Tennis, Virtua Striker, Virtua NBA, Virtua Golf) et de la série 2K (NBA 2K, NHL 2K, World Serie Baseball 2K1).
Les sportifs sont bien modélisés avec des animations plutôt réalistes (pas trop non plus) et les portions du stade olympique assez détaillées avec quelques pubs par-ci par-là comme par exemple le nom du développeur de cette version et bien entendu, le logo SEGA :). Bref, côté graphique, ce Virtua Athelete 2K reste dans la moyenne des productions Dreamcast. Du côté sonore, ça reste correct, avec les annonces au micro qui accentue l'immersion bien que musicalement, ça manque un peu plus de rythme étant donné que les mélodies sont tendance jazzy. Personnellement, ça me manque le côté foufou de Athlete Kings.

Go for gold !



Dreamcast oblige, il était possible de comparer son classement en ligne, une première pour le genre et sur console. Aujourd'hui, ce n'est plus faisable devenant par la même occasion obsolète.
La gamme Virtua a toujours été synonyme de jeux excellents tant dans le niveau technique que ludique. Coupant net l'esthétisme graphique de ses deux prédécesseurs mais, se rapprochant maintenant de la série Virtua, celui-ci manque cruellement d'épreuves non seulement différentes (la Natation ?, le Tir ?, l'Aviron ?) mais surtout en quantité. 7 en tout et pour tout (avec une épreuve en plus) sur console de salon, ça fait limite. SEGA avec son studio Hitmaker et Climax Entertainment (auteurs de Landstalker) auraient pu faire un dernier effort afin de donner une médaille d'Or à Virtua Athlete 2K car là, c'est une médaille en fer que le soft reçoit. Dommage.
On préférera donc, Sports Jam clairement plus amusant.

"¢ Arcade Stick Compatible

"¢ Visual Memory Compatible

"¢ VGA Compatible

"¢ Vibration pack Compatible

Verdict

5

Points forts

  • Le jeu à 4

Points faibles

  • Peu d'épreuves
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Dreamcast 7.0 3

Commentaires

pixeldream, 26 aoû 2012 - 3:33
Une suite pas vraiment a la hauteur c'est bien dommage :moui2:
Rage, 27 aoû 2012 - 3:02
Le jeu est très typé simulation en fait. Le hic c'est que sur Dreamcast on avait en plus du jeu officiel moche mais complet, le jeu de Konami avec Track'n'Field qui est du coup le meilleur jeu de ce support.

Virtua Athlete a été une belle déception pour moi aussi.

Très bon test révélateur de la qualité du jeu en tout cas.:good:
J'y ai rejoué pendant les JO et franchement il à quand même très mal vieilli. Je crois que je ne vais pas y rejouer de si tôt :non: