Test : SplatterHouse 2 (Mega Drive)


SplatterHouse 2
SplatterHouse 2
Beat'em up
Quelques mois après la fin tragique du premier épisode, vous Richard avez réussi à vous enfuir du terrible manoir mais votre petite amie y fut laissée pour morte. Emportée dans les tréfonds de la bâtisse ses cris hantent vos nuits inlassablement. Pour régler tous vos problèmes, le masque vous demande d'y retourner, une dernière fois, mais n'est-ce pas la fois de trop ?

Le goût du Risk

N'écoutant que votre courage, ou ne pensant plus à la place laissée vacante dans votre lit depuis votre dernière aventure dans le manoir. Vous décidez malgré tout d'y retourner et espérer secrètement que Jenny saura vous remercier à la mesure des épreuves traversées car y'a pas à dire, vous allez en chier !

Splatterhouse a commencé ses aventures en arcade et a fait un petit saut sur PC-engine, la claque graphique pour les habitués est bien là et comme on s'en rend facilement compte les graph' ne sont pas le seul truc à avoir pris du grade dans ce second volet. La difficulté est à l'image de l'ambiance de ce titre : cauchemardesque ! Mal réglée passé le 3eme niveau et vous allez vraiment en chier pour le terminer ! Splatterhouse 2 n'est pas un simple jeu d'action, ici vous devez apprendre par coeur l'emplacement des ennemis, leurs réactions et réagir en fonction de. Les premiers niveaux proposent un avant goût avec les divers piques qui sortent du sol. Si vous avez le malheur de lancer votre saut 3 millimètre trop tôt vous perdrez immanquablement un point de vie. Bien que les niveaux soient relativement courts, environ 5 minutes pour les traverser ?quand tout va bien', il vous en faudra bien plus pour vaincre les boss qui ne proposent qu'une méthode bien précise pour être vaincus. Sur ce point une mention spéciale est à décerner au 3eme boss qui va vous repeindre votre écran façon rouge sang une fois le monstre achevé, "aaaahhh ouuiiiiii" (Duke Nukem passait dans le coin).

Bien que notre petit Ric soit une montagne de muscles, il ne faut pas penser que ce titre soit dénué de poésie, non non. Avec sa célèbre chanson "mon poing dans ta gueule" Ric impressionne par tant de maturité, à côté de ça son classique ?mon pied dans ton estomac' révèle toute la justesse de ses compositions. La plus improbable restera la piste "mon pied sauté dans ta trogne", véritable ode à la beauté humaine. N'oublions pas la piste cachée "je glisse vers tes tibias" qui à elle seule permet bien des plaisirs mais elle n'est pas évidente à sortir à tous les coups. Le gameplay est donc riche de quatre coups, si on rajoute les singles composés par la barre de fer, la bombe de potassium, le fusil de chasse et la tronçonneuse cela permet d'enrichir l'univers de Richard.

Avec une ambiance aussi remarquable, c'est un plaisir de casser du monstre, de voir leurs entrailles se répandent sur le sol ou contre les murs lorsqu'on utilise la batte de base-ball (voire avec le fusil et ses munitions en nombre limité). Les niveaux défilent, l'ambiance s'assombrit et les ennemis deviennent de plus en plus dégoûtants. Le summum est atteint vers le niveau 4, si vous passez par le souterrain une horde de morts-vivants vous tomberont dessus et si vous dépassez le ?5 ennemis affichés à l'écran' vous aurez alors l'impression de jouer à Matrix tellement cela ralentit. Les divers pièges qui font partie du décor ne manqueront pas de vous surprendre, par exemple les têtes de cerfs qui crachent de l'acide vous frôleront plus d'une fois, le timing pour éviter les pièges est généralement très court, cela en devient gonflant si on n'est pas coutumier du fait.

Bien que les graphismes soient une totale réussite pour une production de ce genre, l'animation est en revanche un peu faiblarde. Ric impose un rythme de jeu relativement lent et il est assez difficile de réagir au dernier moment quand des ennemis sautent dans tous les sens, c'est chiant. Ici bien peu de place est laissé à l'improvisation, en général si vous tentez un coup de pied sauté "parce-que j'ai envie" et que cela échoue vous êtes sûr de perdre de la vie, les développeurs souhaitent que l'on joue selon leurs règles et on le voit tout au long de la "promenade". Ce sentiment est accentué au dernier niveau lorsque l'on reprend l'ascenseur avec Jenny. Des morceaux de la battisse vous tombent sur le coin de la trogne et il n'y a pas vraiment moyen d'anticiper, il faut simplement savoir où ils vont tomber, donc cela sous-entend d'avoir déjà perdu quelques vies précédemment! Supeeeeer ! Mais tout n'est pas noir, enfin si mais parfois dans le bon sens du terme. Pour bien jouer il faut plonger la pièce dans le noir et monter le volume pour apprécier les musiques et les divers bruitages qui collent parfaitement à l'ambiance (couinements, monstre qui hurlent, bruits de pas suintants la mort, dernier cd de lara fabian, bref tout cela fait vraiment flipper)

"Elle n'a pas intérêt à me remercier avec un papou à la Mario" Rick.

Une fois le générique de fin en vue après "quelques efforts" de votre part, vous pensez sûrement que vous allez avoir droit à la meilleure fin que vous n'avez jamais eu et bien non ! Après avoir sué comme un porc sur tous vos t-shirts, liquidé vos réserves d'Axe, vous finissez par anéantir le boss final avant que celui ne vous fasse anéantir votre dernière manette. La fin est digne d'un début de n'importe quel film X : un magnifique couché de soleil avec votre moitié à votre côté! Tant de sacrifices pour ça, comme quoi l'amour rend aveugle mais je sens que Ric va aller se mater un p'tit dvd une fois la belle couchée, des journées comme ça ce n'est pas humain.

Encore ? Encore !

Splatterhouse 2 n'est pas un mauvais titre. Dégageant une ambiance fort oppressante il saura ravir les accros de la chair façon puzzle et les maniaques de la perfection qui trouveront là un challenge à leur mesure. Dans le même temps, Splatterhouse 2 laissera indifférent tout ceux qui cherchent un p'tit jeu d'action sympa que l'on peut terminer sans avoir à tout apprendre par coeur une fois passé le 3eme niveau.

Verdict

6

Points forts

  • Ambiance top !
  • Les boss assez crades.

Points faibles

  • Héros trop lent.
  • Très vite difficile.
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 5.4 12

Commentaires