Test : Sega International Victory Goal (Saturn)


~ Attention !!! ~ Ce SEGA International Victory Goal n'est pas la version japonaise de International Victory Goal que beaucoup de gamers confondent. On vous rappelle que, International Victory Goal est la version européenne modifiée de J.League Victory Goal. (Ils partagent le même logo: - VGOAL -).
En même temps, ça se comprend cette confusion entre les deux titres et pour cause, ils partagent le même nom sur l'écran titre en tant que "Sega International Victory Goal".
Donc, celui-ci est le nouveau titre de la licence Victory Goal sorti exclusivement sur le marché japonais.


SEGA International Victory Goal


Avec une nouvelle introduction en images de synthèse mettant en scène les footballeurs des équipes nationales et, à l'instar du volet européen, cet opus propose 12 équipes. Par ailleurs, il est à noter que l'équipe Belge et Américaine de IVG ont été remplacées ici, par les teams Sud Coréenne et Japonaise.
SEGA International Victory Goal propose le mode Exhibition, W-League et S-League (pour Ligue Mondiale et Ligue Sega qui sont quelque sorte, des championnats classiques), Cup (phases finales d'une Coupe pouvant se faire en 4/8 ou 12 match) et enfin PK (tirs au but).


On retrouve strictement le même gameplay que J.League Victory Goal c'est à dire, la touche A pour le tir / tacle, B pour la passe courte, C pour changer de footballeur et Z pour les passes longues. Notons aussi la capacité de dribbler avec un sprint (2x la direction du joueur) ou encore une esquive (gauche-droite, haut-bas ou inversement) bref, même si le titre de SEGA reste assez arcade comme auparavant (tout en respectant les règles basiques du sport), il est néanmoins possible de créer une action d'attaque même si l'IA montre encore ses limites.
Notons qu'avant chaque match, on peut choisir sa tactique (attaque, défense, normale ou contre attaque), de ligne de défense (en ligne ou en libéro) et sa formation. Les menus sont en anglais d'ailleurs donc facile de s'y retrouver.

Dancin' Dancin'


Le moteur graphique est identique au précédent volet autrement dit, avec des footballeurs en sprites et le terrain en 3D cela dit, on remarque une légère amélioration dans la finesse des graphismes affichés ainsi que des couleurs plus vives!
Comme dans le premier Victory Goal, chaque but donne l'occasion d'assister à une animation rigolote sur le panneau géant du stade et un Replay sur 3 angles différents . Par contre l'ambiance des supporters reste, à l'image de l'opus européen, très discrète.


À la fin du match, on écoute l'hymne national du vainqueur (ou une mélodie "Sega". Suffit de choisir via le mode Options). Aussi, l'excellente bande son du premier VG a été remplacée par des musiques plus "jazzy". Elles sont tout aussi sympa, mais ce qui est vraiment cool, c'est la présence de la voix-off de David Leytze qui apporte un petit feeling Arcade au soft! (mais oui vous le connaissez, c'est la voix-off présente dans Virtua Cop 2 ^^). De plus ce monsieur est aussi le compositeur des musiques de Fighting Vipers.
Bien évidemment, la météo change légèrement le comportement du ballon durant les match pluvieux (le ballon est freiné par le gazon mouillé et les sportifs effectuent de longues glissades lors des tacles).


Conclusion :


Vous l'aurez compris, ce SEGA International Victory Goal destiné au public japonais n'apporte pas de gros changements par rapport à la version européenne. Certes, ce sont deux soft avec des équipes nationales ayant exactement le même gameplay arcade cependant, on remarque une légère amélioration graphique, une nouvelle introduction plus réussie et de nouvelles mélodies. Est-ce que cela vaut la peine de passer par l'import possédant déjà International Victory Goal ? On pense que non.
Un titre réservé surtout aux collectionneurs!


Sur les panneaux publicitaires, on remarque le mot Aquila qui est en fait, le nom de l'équipe interne de SEGA Japon spécialisée pour l'occasion, dans la conception de la série Victory Goal / Sega Worldwide Soccer durant la période Sega Saturn (de 1995 à 1998).

"¢ Compatible avec 6 Player Multiplayer Adapter

Verdict

6

Points forts

  • Graphiquement plus fin
  • Son côté "jeu Arcade"

Points faibles

  • Aucune évolution

Commentaires