Test : SEGA Flipper (SG-1000)

Les années 80 que j'ai connues me semblaient être l’âge d'or des flippers.
Chaque bistro dans ma campagne avait au minimum une de ces machines (ainsi qu'un baby-foot et une borne d'arcade).

Il n’était pas rare que les jeunes comme moi aillent y mettre leurs pièces de deux francs (je crois que c’était deux francs, ça remonte à tellement loin...) non pas sans parfois être intimidé par les plus grands au look de loubard.
Ces derniers prenant quartier dans lesdits bistros en garant juste devant leurs mobylettes légèrement customisées avec le mauvais goût qui allait avec.
On ne mesurait sûrement pas la chance qu'on avait de pouvoir profiter partout d'un tel divertissement ; les années 90 et surtout 2000, marquant leur quasi-disparition (c'est aussi valable pour les mobylettes :p), nous feront réaliser à quel point ils étaient cools et attachants (les flippers pas les loubards).
Au Japon aussi il était possible de trouver assez facilement ce genre de machine à la grande époque et il n'est donc pas surprenant d'avoir eu des versions en jeu vidéo, dont une sur la SG-1000.

Image

 

Un jeu qui fait flipper

Première chose qui frappe quand on lance le jeu, c’est qu’un seul et unique plateau est disponible !
Alors bon ok c'est peu, mais si ce dernier est incroyablement passionnant pourquoi pas n'est-ce pas ?
Je ne vais pas y aller par quatre chemin, ce n'est pas le cas, mais alors pas du tout.
Son architecture est simple (vous n'avez qu'à regarder la photo pour comprendre) avec sa partie principale minimaliste et sa sous partie en haut à gauche avec deux mini-flippers.

Image


On y trouve des cibles fixes, des bloque-billes qui donnent un bonus, et quelques bumpers et systèmes de multiplicateur de points.
Malheureusement aucun système de multi-billes (quoiqu’heureusement en fait, vous allez comprendre...).
L'ensemble est visuellement minimaliste mais ça va encore, par contre certains bruitages deviennent rapidement insupportables. Mention spéciale à celui qui marque la fin de notre partie, il est juste infâme.

Je n'avais pas tilté

Lors de ma première tentative, je n'avais pas compris le détail qui fait la (seule et unique) spécificité de ce soft.
Un bumper mobile se déplace à trois emplacements différents comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous (faut bien regarder).

Image
Image
Image


Ses mouvements ne sont absolument pas aléatoires, il se déplace à chaque pression d'un des boutons du flipper (gauche ou droite donc) et ce, toujours dans le même ordre.
Les trois emplacements sont assez stratégiques, particulièrement celui du milieu en bas qui peut servir à sauver la bille en bien des occasions.

Il n'est pas forcément super simple d'assimiler ce système, mais il faut reconnaître qu'avec une bonne maîtrise il pourrait devenir intéressant.
Mais comme je vais l'expliquer un peu plus loin, il est difficile de se motiver à y jouer malgré cette originalité...

Ce n'est pas « le » physique qui compte mais « la » physique

Au-delà du contenu plus que rachitique et du manque d'ambition clairement visible, on doit surtout faire face à une physique particulièrement abominable.
Bien entendu, la SG-1000 ne peut sûrement pas prendre en charge un algorithme trop complexe mais dans notre cas, c'est vraiment difficile de supporter ça.

La vitesse n'a rien de naturel et est beaucoup trop rapide et sans inertie, et la réaction/physique de la bille est souvent mise à mal.
Un exemple simple : quand on bloque la bille en activant un flipper, normalement elle se stabilise, mais ici non, elle bouge en permanence comme si elle était possédée !

De plus la précision pose aussi de gros soucis, difficile de frapper la bille comme on veut et donc, d'atteindre comme on le souhaite certaines parties du plateau.
Il est par exemple extrêmement compliqué d'utiliser le bloque-bille de droite tellement il est stressant de le viser.

Image


J'ai même eu la bille qui passe au travers du flipper gauche principal à plusieurs reprises, et personne ne va être surpris quant au fait que les collisions soient elles aussi discutables.


Impossible de s'y amuser sereinement, la physique et les collisions de la bille rendent l'ensemble particulièrement pénible à jouer.
Et la presque bonne idée que sont les bumpers mobiles ne change rien au constat négatif.
Sans oublier le fait de n'avoir qu'un seul et unique plateau ; l'espace mémoire est faible on est d'accord, mais si c'est pour cette raison, qui s'est dit chez SEGA qu'un seul ferait l'affaire ? Dans ce cas il eut été judicieux d'opter pour une cartouche de 32kb et non pas 16 comme c'est le cas ici...

La partie sonore est équivalente au reste et du coup, ce n'est pas vraiment un compliment.
Franchement, si vous avez envie de vous plonger dans la ludothèque de cette machine, vous pouvez passer votre chemin, il y a largement mieux.
Mais si vous avez vraiment envie de souffrir (c'est un peu fort j'avoue, mais on n’en est pas loin), vous pouvez le faire à deux à tour de rôle puisqu'un mode multi est quand même disponible.


Test réalisé sur émulateur

Verdict

2

Points forts

  • L’idée du bumper mobile
  • C'est bien les flippers...

Points faibles

  • … mais pas sur SG-1000
  • Imprécis et stressant
  • Les sons bien pénibles
  • Un seul plateau

Commentaires

Et beh... les flippers sur consoles c'est souvent compliqué, surtout si la machine n'est pas capable de proposer une physique de balle correcte. Merci pour ce test !
DSE76, 16 nov 2021 - 3:28
Fun fact : SEGA Flipper est le second flipper console, bien après Video Pinball d'Atari.

Sinon, si vous voulez un très bon Flipper SEGA, orientez-vous sur Time Scanner (System 16 only).
@DSE76 : Effectivement (je n'ai jamais touché ce jeu Atari) mais si je ne fais pas erreur, SEGA Flipper est le premier en couleur :D
Je ne connais pas Time Scanner, merci du conseil !

Infos sur le jeu