Test : QuackShot starring Donald Duck (Mega Drive)

Voici la première aventure de Donald Duck sur Megadrive. Avons nous là un hit en puissance, un jeu juste potable ? Les réponses de suite.

Une histoire de trésor

Quand Oncle Picsou pique du nez, c'est Donald qui en profite pour fouiller dans la bibliothèque ! Mais comme notre canard n'est pas un éternel malchanceux, il finit par mettre la main, sur une carte au trésor oubliée !! Celle du roi Garuzia, vous vous rendez compte les gars?? Celui qui reignait sur le royaume de Great Duck y'a pas mal de temps. Donald, en route pour une chasse à l'inconnue, ne sait pas ce qu'il va trouver mais il connaît la colère de Daisy si il revient les mains vides !! Vous êtes ok pour guider notre valeureux canard? Vous n'allez pas regretter le voyage !

Please, make your selection

Avec Quackshot, vous allez voyager. La carte du monde ne vous propose au début que trois destinations. Mais en parcourant le monde et en résolvant les diverses énigmes, les lieux à découvrir vont s'étendre du pôle sud au pays des vikings, en passant par l'égypte, le mexique et bien d'autres encore... Le voyage n'est pas linéaire pour deux sous et les paysages sont magnifiques, alors pourquoi attendre ? Il faut juste comprendre un peu l'anglais, car le jeu n'a malheureusement pas été traduit ,et si vous faites tout au pif, vous allez légèrement tourner en rond.

Une réalisation impeccable

Pour un jeu qui date de 1991, Quackshot est franchement plus beau, mieux animé, plus jouable que de nombreux softs sortis bien après lui. Normal c'est un hit, un incontournable! Mais pourquoi ce jeu est-il si bien ? Et bien, on peut commencer par parler des graphismes qui vous décrochent tout simplement la mâchoire. C'est simple, tout est soigné. De Donald aux ennemis, tout le monde a bénéficié du même traitement de faveur, à savoir des couleurs sélectionnées avec amour. Les personnages sont toujours très bien intégrés aux décors, et on sent que les développeurs sont des passionnés. Il n'y a qu'à regarder les screenshots pour s'en convaincre, y a pas photo !! Mais des graphismes ne font pas un jeu, tout le monde le sait. Ainsi, les diverses animations, bien que peu nombreuses pour les ennemis, suffisent à créer une ambiance. On regrette cependant leur aspect statique. Par exemple, les Pat hibulaires ne marchent pas, ils restent en position à vous tirer dessus. Le plus sympa reste les pièges du décor, comme les piques, les flammes, les trucs qui te tombent sur le coin de la figure et qui nous amènent parfois au terrible "naaan j'avais pas vuuuuu", et crack une vie en moins...

Mais on parlait de la réalisation, on s'égare. Ainsi, Donald répond à la moindre de vos sollicitations. Cependant, quand il marche, on dirait qu'il fait une promenade de santé. Il faut donc rester le doigt appuyé sur "courir" si on ne veut pas voir la durée de vie du jeu multipliée par deux. Mais, notre super héros il sait faire quoi ? Il peut courir, sauter (attention aux sauts de dernière seconde) et glisser. Cette dernière fonction est d'ailleurs très pratique et fun à voir (comme le reste).

Il reste un dernier point à ne pas zapper, ce sont les musiques. Elles bercent les oreilles, c'est vraiment du grand art. Et comme on est super sympas avec vous, vous pourrez les trouver en fin de test à downloader.

Les armes.

Avec Quackshot, vous allez donc courir, sauter, glisser, manger du canard, nan pardon mener à bon port notre héros. Et pour se défendre, Donald ne possède qu'un simple pistolet à ventouse ( les pistolets Disney ne vont pas tirer de vraie balle nan plus faut pas déconner ;) ). Ainsi vous arpentez les niveaux avec un gun tout bête, du moins au début, car au fur et à mesure, vous trouverez de nouvelles ventouses qui vont vous offrir de nouvelles capacités. On commence avec les ventouses jaunes qui paralysent vos ennemis pendant un certain laps de temps. Puis on découvre les rouges, bien pratiques pour escalader les murs, et enfin les vertes, qui permettent de... (bah nan faut faire le jeu je vais pas tout vous dire ^^).

A côté de cela, vous trouverez deux armes auxiliaires : un lanceur de pop corn, que je vous conseille de garder pour les boss, et enfin un bubble gun que vous donnera Geo Trouvetout, très pratique chez le père Dracula pour avancer dans son chateau.

La construction des niveaux.

Dans Quackshot, la construction des stages est assez originale. En effet, un niveau devra être parcouru au moins deux fois car quand vous les terminez pour la première fois, vous tombez nez à nez avec un personnage qui vous demande un objet ou qui vous en donne un. Vous pouvez donc retourner dans un précédent niveau et continuer l'aventure, le tout sans refaire ce que vous avez déjà parcouru.

Conclusion

Le seul bémol est l'absence de mots de passe et donc de sauvegardes. Ainsi, pour espérer le terminer il faut bien compter 2H en le connaissant par coeur. Donc si vous le découvrez, vous aller devoir vous y prendre à plusieurs reprises pour espérer en voir le bout. La durée de vie est donc assurée. Certains passages vont sûrement vous poser problème, mais le forum en détresse est là pour vous aider ;).

Verdict

10

Points forts

  • Une réalisation à tomber !

Points faibles

  • Donald est un poil trop lent peut-être.
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 8.4 19

Commentaires