Test : Project Sekai Colorful Stage feat. Hatsune Miku (iOS, Android)

Fan des Project Diva depuis les épisodes sur PSP, je dois être honnête et dire que j'attendais avec une impatience plutôt modérée cette nouvelle licence qu'est Project Sekai. Des doutes principalement dus à son choix de support et à un système économique possiblement contraignant.

Parce que bon, hormis cela, sur le papier, les promesses faites sont plutôt pas mal, avec en plus des Vocaloïds (les chanteurs/chanteuses aux voix de synthèses) des personnages faits de véritables cordes vocales dispatchés à travers 5 groupes offrant une diversité encore plus grande.

Ce jeu musical nous entraîne dans un univers particulièrement haut en couleurs avec un petit aspect visual novel renforçant la sympathie envers tout ce petit monde. Mais les choses qu'apportent ce soft sont très nombreuses et sont loin de se limiter à cela ; coup de projecteur sur celui qui a rendu complètement accro l'auteur de ce texte.

Étoiles montantes


Avant de se plonger dans la partie rythmique, on va d'abord faire un tour du côté de l’ambiance et des scénarios.

5 groupes, 5 histoires de base sous forme de visual novel nous narrent la naissance et la formation de chaque unité, majoritairement féminine. L’approche scénaristique de la création de ces groupes fait preuve d’une grande variété, tout comme le style de chacun d’entre eux. Alors ok, ça ne va pas hyper loin non plus hein, mais les histoires se laissent bien suivre et donnent l’occasion de connaître les personnages et potentiellement, d’avoir un coup de cœur pour certains. Les membres répondent tous aux stéréotypes du genre tout en ayant assez de personnalité pour les rendre attachants.

Image


Chaque création de groupe se voit racontée sous forme de chapitres pour un total d'une vingtaine à chaque fois. Ces derniers doivent être débloqués au fil du temps en cumulant l’expérience nécessaire. Les histoires sont intégralement doublées, et dans l'ensemble on passe un bon moment malgré l’absence d’interaction, et une sixième série d'histoires qui croise les 5 autres existe avec l’équipe des Vocaloïds.

Si sans surprise, les différentes trames ne sont pas hyper complexes, cela reste particulièrement chouette et bon esprit et si je ne rentre pas dans les détails, en plus de notre monde réel, on en découvrira un autre avec celui des Vocaloïds. De plus, il y a en permanence des histoires spéciales qui s'ajoutent, s'accordant parfois avec les événements du moment comme la Saint Valentin, Noël etc... ou encore celles propres à chaque version de chaque personnage, bref il y a un paquet d'heures de visionnage qui d'ailleurs, peuvent être zappées sans souci pour les allergiques du genre.

Et je mets le son
 

Si ce titre propose pas mal de choses, le cœur du jeu reste sa partie musicale qui d'ailleurs, change complètement des Project Diva. Le gameplay est bien évidemment parfaitement adapté au tactile et reprend un style particulièrement éprouvé et donc maintes fois vu dans d'autres softs sur ce support.

Pas besoin d'appuyer partout sur l’écran, ici on se contente de la partie centrale en bas avec les notes arrivant du haut. Du grand classique avec les normales, les longues, et celles qui exigent une petite glissade. Bref, il n'invente rien niveau gameplay mais par contre, il l'exploite admirablement bien ! C'est à la fois ultra précis niveau timing et à la fois assez permissif au niveau du placement des doigts.

Image


Le jeu compte 5 niveaux de difficulté avec dans l'ordre : easy, normal, hard, expert et master. En hard ça commence déjà devenir un bon challenge, alors qu'en expert il faut bien s'accrocher, et le master... Que ce soit le parfait débutant ou le pro aguerri, tous peuvent trouver de quoi se satisfaire. Et en cas de d’échec, il est possible d'utiliser des continues en piochant dans notre réserve de cristaux, la monnaie locale.

Quant aux joueurs exigeants, ils peuvent faire différents petits réglages pour adapter la lisibilité et l’affichage à leur convenance, et surtout ajuster la vitesse comme ils le souhaitent sur une échelle de 1.0 à 12.0 (avec une précision de 0.1), bref, le plus pointilleux devrait y trouver son compte.

Pour interpréter chaque morceau, on peut composer différentes équipes avec les personnages acquis le plus souvent via un système de gacha. Chaque perso existe en plusieurs exemplaires plus ou moins forts, avec des spécificités ainsi que des skills qu'on débloque au fil du temps. Les événements réguliers apportent aussi leur lot de variations supplémentaires afin de toujours alimenter et augmenter notre collection.

Plus nos personnages sont forts et/ou adaptés à certaines conditions, et plus on gagne de points, et plus notre score est haut et plus les récompenses en fin de partie sont conséquentes. Les différents petits objets qu'on amasse servent pour les différentes améliorations etc...

D'ailleurs les éléments à débloquer sont nombreux (costumes, musiques, voix différentes pour les chansons etc.…), et on les obtient tous avec des éléments spécifiques obtenus par divers moyens dans les différentes boutiques un peu partout dans les environnements du monde réel ou virtuel.

Excellente nouvelle, il est possible d'obtenir toutes ces choses sans débourser un seul yen (c'est mon cas d'ailleurs :radin:) : comprenez que vous pouvez profiter de toutes les chansons totalement gratuitement sans pour autant avoir besoin de passer un temps abusivement long pour cumuler le nécessaire !

Vous vous dites qu'il y a anguille sous roche ? Et bien même pas, on peut enchaîner les parties sans restriction, vous pouvez bien y jouer 5 heures de suite que ça ne vous posera aucun problème. En fait, la seule limite de la gratuité reste qu'il faut plus de patience pour obtenir certaines choses mais honnêtement, si vous souhaitez juste vous amuser sans forcément tout vouloir tout de suite, c'est parfait en l’état.

Le seul frein se trouve au niveau des cristaux : on en reçoit régulièrement, mais ils servent pour pas mal de choses, comme pour activer un multiplicateur de score, mais ça reste assez gérable une fois qu'on connait les petites et très nombreuses subtilités du soft.

Vous n'aimez pas jouer seul ? Bienvenue dans le mode online avec 4 autres camarades (voire 9 dans certains cas). Pas de raison de faire le timide, bien qu'on se retrouve souvent avec des joueurs optant pour le mode le plus hard, on peut se contenter du mode normal sans pour autant plomber le score commun. Le système est vraiment conçu pour que tous puissent jouer sans se soucier des différences de niveaux et ça, c'est vraiment bien.

Image


Il y a 2 salles différentes : celle ouverte à tous, et celle réservée aux joueurs ayant un niveau assez haut. On peut même faire des salles privées accessibles via un petit code ainsi que se faire une liste de copain.

Les parties online se lancent en général hyper vite et on peut communiquer via des petits stamps prédéfinis tout mignon. Seul le mode 10 joueurs (2 équipes qui s'affrontent) mis en place pour quelques événements pose encore un peu de problèmes en nous faisant parfois un peu trop poireauter, mais ça reste secondaire.

Techniquement c'est absolument superbe et varié, certaines chansons possèdent un clip en 3D alors que d'autres sont juste en 2D (tout aussi classe d'ailleurs). Parfois il n’y a rien, c'est moins sexy mais au final c'est le plus lisible. Dans de rares cas, le clip d'origine est présent. Si votre smartphone/tablette souffre dans le mode 3D, vous pouvez diminuer les détails, voire passer en décor basique pour le soulager.

Au moment de ce test, on approche des 40 chansons avec un mode 3D et plus de 60 pour le restant. Il y a une énorme variété d'ailleurs, même si c'est toujours du style pop/Vocaloïd bien entendu. Mais l'un des points forts qui ne saute pourtant pas aux yeux oreilles lors de nos premières parties, est la possibilité de changer les chanteurs pour un grand nombre de chansons (il faut les débloquer bien entendu). En gros, si vous êtes allergique aux Vocaloïds n'ayez crainte, sauf pour quelques exceptions il est possible d'opter pour de vrais chanteuses/chanteurs.

Et c'est pas fini !


En plus du mode aventure visual novel et la partie gameplay musical, vous pensiez qu'on en avait fait le tour ? Grosse erreur ! Il reste un ultime mode particulièrement sympathique avec les lives.

A l'instar des événements qui se renouvellent en permanence, on a aussi des mini concerts à des heures et jours précis. Pas question d'en profiter n'importe quand, non, on doit vraiment y participer en temps réel avec notre petit avatar customisable. On se retrouve dans un lobby permettant de communiquer avec les autres participants en attendant le début du concert (il reste accessible pendant et après aussi d'ailleurs).

Image


Et lors du spectacle, on se déplace devant la scène pour trouver le meilleur angle de vue, et avec la fonction gyroscopique on regarde ou on veut, on zoome, on offre des cadeaux aux artistes, etc. J'avoue trouver cela assez amusant.

Et pour finir, le jeu étant en permanence mis à jour, de nombreux éléments et autres options feront sûrement leur apparition entre la finalisation de ce test et sa sortie occidentale prévue « un jour ».

J'ai bien conscience que donner la note maximale sur un jeu smartphone risque de faire grincer quelques dents parmi vous. Mais même avec une grosse appréhension lors de mon premier contact, je ne peux qu'admettre la réalité, il est absolument génialissime et ce, même en y jouant gratuitement !
Vous pouvez bien faire (comme moi) votre radin que Project Sekai ne vous gâchera jamais votre plaisir. Il est incroyablement complet (je n'ai même pas tout détaillé afin de ne pas vous perdre en cours de route c'est dire), superbe et attachant, sans oublier le plus important : sa track list qui s'allonge en permanence avec un gameplay aux petits oignons.
Bref, parfait et gratuit, qui dit mieux ?

  • Test finalisé sur la version japonaise 1.7.1.Luna
  • Smartphone du test :
    • Oppo A5 2020*
    • Processeur: Snapdragon 665
    • GPU: Adreno 610
    • RAM: 3 Go

* Suffisant pour jouer dans de bonnes conditions mais pas au maximum. Certains clips 3D passent toutefois mal quoiqu'il arrive, mais en basculant en mode basique c'est parfait.

Verdict

10

Points forts

  • Un gameplay parfait
  • La track list de + en + longue
  • Superbe en 3D et 2D
  • Personnages attachant et nombreux
  • Plusieurs voix différentes par chanson
  • Le mode concert
  • Réellement jouable gratuitement
  • Le reste !

Points faibles

  • Mon smartphone parfois en PLS

Commentaires

Je ne serais pas étonné de voir arriver la licence sur console, quitte à modifier le gameplay du coup.
Reste que le nombre de joueurs est assez important et on commence même à trouver un peu de goodies, SEGA ne va surement pas en rester là !