Test : Power Drift (Arcade)


Power Drift

À la fin des années 80, SEGA est passé maître dans l'art du super scaling. Et en 88 sortait un nouveau board : le Y board beaucoup plus puissant que le X board qui faisait tourner After Burner. Et cette année là encore, l'AM2 (encore eux) sortait un nouveau titre, de course cette fois ci : Power Drift.

Power Drift est un jeu de course créé par l'équipe de Yu Suzuki. Il est sorti sur Y Board, successeur du X board, et qui est, comme ce dernier un monstre en matière de super scaling, pouvant gérer moult sprites et leur effectuer zoom et rotation. Le jeu fut sorti en borne solo, toutefois une borne link a existé mais confinée au Japon.


Le principe de Power Drift est classique : 12 concurrents circulent sur la piste et le but est de se classer parmi les trois premiers. Pour cela, on pourra accélérer, freiner et tourner le volant. Autant dire que seule la qualité de la conduite permettra de se classer en bonne position. Le jeu contient 5 séries de 5 circuits composés de 4 tours. Chaque série correspond à un thème particulier : la ville, la plage, les hauteurs...

Comme Hang On et Outrun, Power Drift est un super scaler : il utilise les effets de zoom pour faire croire au joueur un effet 3D. Mais contrairement aux deux précédents qui utilisent un rendu plat en "Bitmap", Power Drift utilise des tiles (des gros sprites qui, agencés, permettent de créer un avant-plan) pour créer le circuit. Ce détail fait beaucoup sur le design des circuits.

En effet, les circuits possèdent pentes, virages dignes de stock car et même des rampes de saut. On peut dire que cette technique a permis de débrider l'imagination des designers vu que certains circuits, comme en témoignent les flyers, ressemblent parfois à des montagnes russes. En outre, le décor sur le bord de la route est beaucoup plus fourni que dans d'autres jeux mais aussi dangereux car pouvant causer un accident et faire perdre des places.

Comme dans Outrun, la caméra est de dos mais il est possible d'avoir une vue arrière en appuyant sur start. Lors des virages, celle-ci se penche pour donner un effet assez intéressant mais peu lisible, d'autant plus que les courses sont parfois un peu chaotiques.


Au début, le joueur peut choisir sa série de circuits et son pilote. Si le choix du premier se fait à l'aide du volant, le second subit un défilement constant jusqu'à ce que le joueur ait choisi sa série. Au passage, les pilotes sont tous inspirés des comics américains avec une structure "Super Deformed" (tête plus grosse que le corps).

Contrairement aux autres racers limités en temps, Power Drift demande de se qualifier 3e minimum pour passer au circuit suivant. Il faut dire que, malgré ses quatre tours, chaque course se termine vite. Si vous parvenez à vous classer 1er sur toutes les courses, un circuit bonus accompagné d'une métamorphose (F-14 d'After Burner ou moto de Hang On) sera débloqué.

Encore une fois, la partie sonore a été réalisée par Hiroshi Kawagushi, grand nom de la SST band. Les musiques y sont magnifiques et collent bien au jeu, encore une fois. Chaque série dispose de sa propre musique ainsi que la musique de sélection et le Game Over. Pour ce qui est du reste, Power Drift s'en sort très bien : l'animation est fluide et ne subit aucun ralentissement. Les commandes répondent au doigt et à l'œil.


Grand titre sorti sur le tout nouveau Y board, Power Drift avait tout pour plaire mais malheureusement le jeu sera moins connu que les autres. Pour cause, quasiment aucun portage (à part sur ordinateurs) n'a été fait et il faudra attendre la Saturn et la Dreamcast pour voir ce jeu ressurgir. Reste un jeu agréable qui fera la joie des joueurs d'arcade.

Verdict

8

Points forts

  • Circuits impressionnants
  • Excellente musique

Points faibles

  • Action un peu bordelique
  • Pas toujours lisible
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Arcade 8.0 1

Commentaires

myau, 17 déc 2013 - 12:08
Merci pour ton test. J'adore ce jeu. Il faut dire qu'à sa sortie, j'y ai joué à fond sur Saturn ! Quant aux musiques, je les connais par coeur grâce au CD audio de SST Band offert avec la Master System ! Et je me suis acheté le CD des OST sur Sega Store.

Autres news sur ce jeu