Test : Oshiri Kajiri Mushi no Rhythm Lesson DS (Nintendo DS)

Vous avez perdu depuis votre rythme; la dernière fois, c'était quand vous avez joué à Space Channel 5 - part 2 ? La puce de SEGA est là pour vous donner une nouvelle fois du rythme... avec une morsure aux fesses... (!)

Oshiri Kajiri Mushi no Rhythm Lesson DS

À chaque fois que la puce diabolique trouve quelqu'un qui mène une vie sans aucun rythme musical dans sa peau et bien, avec une morsure bien placée dans le derrière, la personne va devoir bouger et connaitre tel, un Travolta, la Fièvre du Samedi Soir.

Après avoir écrit votre prénom ou pseudo afin de créer un fichier de sauvegarde, le titre loufoque de la firme de Haneda propose plusieurs modes dont celui auquel on va s'intéresser tout de suite, le mode qu'on pourrait appeler "histoire".
Comme annoncé plus haut, dès que le petit parasite Travolta de SEGA trouve une victime, le jeu se transforme alors, en un jeu plus ou moins musical. En effet, l'écran inférieur sert uniquement à tapoter avec le stylet à chaque fois que la petite image de Oshiri passe sur une étoile. Étant donné que la puce jaune tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, il faudra alors toucher à chaque passage sur une étoile affichée jusqu'à la fin de la musique. De plus, une fois qu'on touche une étoile, une barre située sur l'écran supérieur se remplit au fur et à mesure affichant la distance qui sépare Oshiri... des fesses de sa victime! Bien entendu, plus on touche correctement une étoile et plus on fait avancer la petite puce vicieuse. C'est con mais c'est marrant!
À la fin de la mélodie et selon la distance parcouru, le parasite fou reçoit une médaille d'or si un résultat parfait est réalisé, argent pour un résultat moyen et bronze correspond à un résultat faible. D'ailleurs, la médaille d'or correspond à cinq étoiles et argent à trois étoiles... je ne sais pas pourquoi, mais la puce du géant japonais semble vouloir récupérer un maximum afin de les utiliser dans une espèce de "roue de la fortune". Bizarrement, on ne peut jouer qu'une fois par jour !!!

Oshiri et ses claudettes

Cela semble simple pourtant, plus on avance dans "l'histoire" et là, on remarque quelques changements comme par exemple, des étoiles possédant trois couleurs correspondant aux couleurs de trois clochettes. Le but ? Toucher bien évidemment les clochettes qui correspondent avec les couleurs des étoiles à chaque passage de Oshiri et ce, tout au long du jeu. Par ailleurs, il y aura plusieurs modifications avec aussi par exemple, des animaux!

L'écran supérieur sert uniquement aux animations folles de la puce jaune qui se prend pour Claude François mais également aux quatre autres "pucettes" d'autant plus que, lorsqu'on est en train de faire une bonne épreuve, le background se transforme carrément en un disco aux couleurs pétantes.

Bit me, bit you

Bien sûr, vu qu'il s'agit d' un jeu musical, on remarque plusieurs mélodies avec notamment de grand classiques (Ludwig van Beethoven, Mozart, etc)... on se pose la question si SEGA a payé les droits d'utilisation... même 'Jingle Bells' est présent! En revanche, la voix de la puce électrique est, au bout d'un certain temps, irritante néanmoins, on note une quantité plutôt conséquente de digitalisations. Aussi, on peut affirmer que c'est afin de séduire un jeune public japonais car certes, outre sa petite voix, les graphismes sont très simplistes avec une esthétique très enfantine, limite dessins avec des traits simples d'autant plus que les couleurs sont vives!

Une puce SEGA qui restera au Japon

Au final, le soft du maître de l'arcade n'est pas très long, ni difficile vu que le challenge n'est pas clairement présent cela dit, la production de l'éditeur est sensé d'apprendre le rythme du moins, de faire comprendre le rythme des mélodies à nos petits gamers japonais. Aussi, bien que Oshiri Kajiri Mushi no Rhythm Lesson DS soit entièrement en japonais, il est tout à fait possible de jouer et même faire la fin.
Une fois qu'on a terminé toutes les épreuves du mode principal, on peut encore essayer de faire le maestro dans le mode special lesson mais encore, avoir des cours de chant (Do-ré-mi...) grâce au micro intégré de la DS. Toutefois, l'intérêt reste limité (trop) pour un gamer adulte et Oshiri Kajiri Mushi bien que complet, ne fera jamais partie du catalogue des meilleurs jeux musicaux de l'éditeur japonais.

Verdict

5

Points forts

  • Pour les jeunes japonais
  • Les mélodies

Points faibles

  • Peu de challenge
  • Voix de Oshiri qui finit par irriter

Commentaires

Rage, 11 sep 2009 - 12:09
Très bon test découverte, d'un jeu qui ne m'intéresse pas d'autant plus à la lecture du test. Si pas cher pour collection...

C'est moi ou quand la puce mord on a plus l'impression qu'elle fait une tentative d'accouplement...
bko, 11 sep 2009 - 12:59
Faut vraiment être fan absolu de sega (et sa politique d'edition) pour aller tester des jeux comme comme ca, quel dévouement spin !

Autres news sur ce jeu