Test : Manpuku Zoo (Arcade)


Manpuku Zoo

Il y a déjà quelques temps, nous vous avions proposé le test de Manpuku Suizokukan, qui je le rappelle est un medal game consistant à nourrir des poissons.
Si vous ne l'avez pas lu ou si vous avez une mémoire de poisson rouge, vous pouvez consulter le test ici.
Presque 2 ans après la sortie du jeu cité ci-dessus, en 2013 ce fut au tour de Manpuku Zoo et ses animaux d'essayer de se faire une place dans les games centers japonais.
Si on a aucun chiffre, il semble évident que ce second et dernier volet de la série n'a pas connu un succès aussi important que son prédécesseur. Pourquoi ce constat ? Et bien c'est très simple, en 2019 on trouve encore très facilement le premier opus alors que je n'ai vu le second qu'une seule et unique fois (et vu comment je traîne dans tous les games centers que je croise, c'est une statistique parfaitement fiable :p).
Est-il moins bon pour autant ? Réponse ici et maintenant !

Kif-kif bourricot

Pour parler brièvement de la machine, elle est quasiment identique à la précédente version avec juste une skin différente et des décorations plus imposantes, toutefois, d'après la fiche technique elle fait environ 30 kilos de moins (et coûtait plus cher pour le détail).
On retrouve avec plaisir les 4 écrans verticaux de 32 pouces (1 seul par poste de jeu), avec devant chacun d'eux, 3 gros boutons et 2 monnayeurs de medals.
Niveau look elle est absolument superbe et donne vraiment envie d'y prendre place à 1 ou 2 joueurs, car oui, chaque poste permet de jouer à 2. Mais comme pour la version avec les poissons, il s'agit plus d'une occasion pour les parents de jouer avec leur enfant puisque tout est en commun, que ce soit les boutons ou les monnayeurs. Si le jeu est tout public, la cible principale reste avant tout les enfants, il faut bien en tenir compte.

Pour 100 hyènes t'as plus rien alors mammouth écrase les prix

Si cette version " Zoo " et ses animaux me donnent l'occasion de faire des jeux de mots sans queue ni tête, elle est aussi l'occasion de croiser un nombre énorme d'animaux du monde entier venant de la banquise, la forêt, des zones rocheuses, la savane, la prairie et la forêt tropicale, c'est donc autant d'ambiances différentes et vraiment chouettes dans lesquelles on peut progresser.

Il est même possible de croiser des animaux disparus comme par exemple le mammouth !
Toutes ces petites et grosses bêtes se baladent bien tranquillement et nous devons simplement les nourrir en leur lançant de la nourriture en choisissant la gauche, le milieu ou la droite, correspondant donc aux 3 boutons. Chaque fois qu'on leur donne de quoi manger cela utilise un medal, et en fonction de l'animal qui le boulotte, on récolte 1, 2, 3 voire encore plus de pièces. Enfin ça, c'est lorsque l'animal a les crocs. S'il mange avec le ventre plein, il nous lâche un beau caca rose (oui, la couleur fait la différence :p) et permet de faire baisser un décompte de crottes (en bas au milieu de l'écran), qui une fois à zéro nous donne en bonus des pilules permettant de donner encore plus faim aux animaux (c'est bon vous suivez ?).
Il faut prendre garde à ne pas trop lancer de nourriture car si elle ne fait pas mouche, c'est autant de medal gaspillé, gare à ne pas se faire plumer donc.
Les animaux sont sur plusieurs plans, et lorsqu'on lance la nourriture elle atterrit toujours au fond pour ensuite revenir petit à petit vers nous, il faut donc tenir compte de ce paramètre si on veut viser un animal en particulier, genre celui qui rapporte beaucoup.
Toutefois, même en voulant être technique ça reste relativement hasardeux, les animaux sont nombreux et se déplacent vite, il est donc compliqué de bien calculer son coup.

Avoir une faim de loup

Ici aussi on retrouve encore et toujours le papy à moustache emblématique d'une partie des medal games pour enfants de la marque qui se mêle régulièrement aux animaux.
Cette fois encore, en le faisant manger on obtient un badge, et au bout de 3, on part dans un stage bonus où le but est de remplir l'estomac d'un troupeau d'animaux défilant à toute allure devant nous parfois accompagné d'un animal géant (les autres joueurs autour de la borne profitent eux aussi de ce stage !).
En cas de réussite, on obtient cette fois-ci un badge de l'animal en question, et ces badges s'accumulent en bas à gauche de l'écran.
Une fois 6 de ces badges obtenus, on va directement dans le super stage bonus style machine à sous, on lance nos projectiles dans les cibles indiquées avec des ronds (en évitant celles avec les croix) afin de la déclencher, et d'obtenir le jackpot durant le petit laps de temps dont on dispose.
Toutefois, afin d'aller dans ce super stage bonus, cumuler les 6 badges est loin d'être simple. Il faut investir un minimum pour espérer y parvenir, et une fois qu'on a réussi, la récompense ne donne pas l'impression d'être à la hauteur de l'effort (financier) consenti.
Je ne dis pas qu'on a l'impression d'être pris pour un pigeon, mais même en étant expérimenté je doute qu'on puisse gagner énormément dans ce super stage.

Si on connaît déjà la version précédente, reprendre ses marques est presque instantané.
Pas de grosses différences conceptuelles, la série se repose donc sur ses acquis qui, il faut l'admettre, sont excellents.
L'ambiance, complètement différente, est quant à elle la bienvenue et donne envie de se replonger pendant un temps dans cette série qui prendra malheureusement fin avec cet épisode.
Très bon sans être exceptionnel, Manpuku Zoo est le digne successeur du Manpuku Suizokukan et pourra faire passer un agréable moment aux amateurs de medal games !

Verdict

7

Points forts

  • Machine est encore plus belle que la précédente
  • Concept toujours sympa
  • Réutilise la recette avec brio...

Points faibles

  • ...mais se repose peut-être un peu trop sur ses acquis ?
  • Atteindre le stage bonus final demande d'investir pas mal
  • Relativement rare

Commentaires

Rage, 09 fév 2019 - 1:23
Toujours intéressant de lire un test sur une borne Medal games :good::good: Merci Virtua :cool:
Merci ;)

J'en ai un autre que je veux faire (je ne dis pas le nom parce que la licence est très connue et je vous garde la surprise^^), mais je peux déjà dire qu'il va surement se prendre un 9:cool:
Merci pour cette découverte. Le japon est vraiment unique pour les amoureux de l'arcade. Ah, je rêve d'y aller un jour ...