Test : Hatsune Miku : Project DIVA 2nd (PSP)

Après avoir rencontré un succès considérable avec le premier Hatsune Miku: Project DIVA, le géant de l'arcade décide bien évidemment de mettre en chantier un second épisode.

Hatsune Miku: Project DIVA 2nd



Pour ce deuxième volet, l'éditeur nippon n'a, non seulement apporté de petites corrections mais aussi, quelques nouveautés sont au programme.
Doit-on vraiment présenter le phénomène Vocaloïd ?... Vous avez certainement entendu parler en bien ou carrément en mal sur les émissions françaises et qui font preuve d'une certaine ignorance quant à la folie sympathique Vocaloïd je dois dire.
Néanmoins, on vous propose l'article du premier Hatsune Miku: Project DIVA, cela va permettre de comprendre un petit peu... ainsi que le gameplay de la production de SEGA.
Car oui, la mécanique de jeu n'a pas été modifiée mieux, elle a été amélioré et on peut même affirmer que deux petites nouveautés ont fait leur apparition. En effet, on retrouve le même système qu'auparavant autrement dit, les touches ombrées de la console s'affichent à l'écran et au moment que ces mêmes touches colorées arrivent telles, des fusées au dessus des touches ombrées, il faut appuyer au moment " T " (quand l'aiguille Time de la touche ombrée est à 12h). C'est en quelque sorte un QTE rythmé.
La première nouveauté, c'est apparition à l'écran de 4 flèches colorées (Rose, Verte, Rouge et Bleue). Par exemple, une flèche verte qui pointe vers le haut, il faudra appuyer simultanément (au moment " T ") sur la touche haut et la bouton triangle (vert). Une flèche rouge qui pointe vers la droite, correspond à la touche droite + bouton rond (rouge) et ainsi de suite pour les 4 autres touches de la console.
Deuxième nouveauté apportant un peu de fraîcheur. Ce sont les longues touches. Je vais essayer d'expliquer.
Quand une touche ayant un trait de couleur arrive vers une touche colorée, il faudra appuyer et y rester durant toute la longueur du trait. Celles-ci peuvent être longues ou courtes... cela apporte du dynamisme à la mécanique du jeu et du coup, l'intérêt devient plus grand. Il faut bien entendu respecter le timing là aussi. Enchainer des combos avec ces deux petits ajouts donnera du challenge. Ah, et si cela semble facile, vous aurez le mode hard et plus fou encore, le mode extreme à maîtriser :). A noter qu'on peut utiliser des items d'aide (help) afin de mieux progresser ainsi que le Chance Time a été modifié dans le sens où l'on gagne moins de points en bonus.
Enfin, on tient à préciser une petite amélioration possédant toute son importance. Le fait que les ralentissements du premier volet ont carrément disparu. Du coup le gameplay est nettement plus précis par conséquent, plus sympa encore.
Je vais me répéter, mais Project DIVA possède ce côté Arcade de l'éditeur japonais c'est à dire qu'on a envie de revenir pour se perfectionner, pour faire un joli score final.
Puis, plus on joue, plus on gagne des - points - permettant de débloquer ou plutôt, d'acheter plusieurs objets afin de décorer non seulement le petit studio de Hatsune Miku mais aussi les chambres de Meiko, Sakine Meiko, Kaito, Kagamine Rin, Kagamine Len, Megurine Luka, Yowane Haku et enfin Akita Neru.
Et oui, les fans seront ravis d'apprendre que dans ce deuxième épisode, ils pourront jouer avec leurs Vocaloïds favoris :).

Bienvenu dans la chambre de Miku !



Comme j'ai dit plus haut, les - points - accumulés donnent accès à toute une série d'objets afin de décorer les intérieurs des chambres de chaque chanteuse et chanteur. Il y en a tellement que les hunters de Phantasy Star Portable 2 en seraient jaloux! (Ok, j'exagère ^^).
Ensuite, outre la chasse aux items, ce Project DIVA 2 est aussi un armoire à vêtements. De plus, si vous possédez la sauvegarde du premier volet, certaines tenues sont directement débloquées et je dois avouer que l'éditeur de Love & Berry s'est surpassé quant aux différents designs. C'est simple, le studio de développement de SEGA s'est comporté comme un grand couturier français. C'est clairement fashion et certaines tenues sont juste superbes... classes et sexy comme par exemple la tenue traditionnelle japonaise moderne, le style neko (chat), le costume magicienne ou tout simplement, de fille branchée. Il y en tant d'autres encore (même les maillots de bain =^.^=). Des vêtements inspirés de certaines licences de la firme sont également présents comme par exemple la tenue militaire d'Alicia de Valkyria Chronicles ou encore de la space reporter Ulala.
Mine de rien, cela nous incite à jouer encore et encore non seulement pour apprécier les Vocaloïds "trop bien habillés" mais aussi afin de voir comment cela va être durant les vidéo-clips.
Ces derniers ont été une fois de plus, soignés. La mise en scène, les décors, les pas de danse bref, c'est vraiment très agréable à l'œil et quelques fois, c'est tellement bien réalisé que parfois on peut perdre la concentration. En ce qui me concerne, j'aime beaucoup " Kyodai Shoujo " (Gigantic Girl). Je ne me laisse jamais probablement aussi parce que j'adore la chanson également.
Pas moins de 47 chansons sont présentes. Certes, ça reste de la J-Pop et les musiques proposées sont dans le plus souvent des cas, très chouettes à écouter. Il faut savoir que ce sont des auteurs japonais qui ont participé à la création des chansons. Je retiens quelques thèmes un peu plus rock. Bien entendu, les allergiques à la J-Pop... n'auront aucun plaisir vidéo-ludique avec Project DIVA 2nd à moins qu'ils soient les créateurs de de leur jeu puisque à l'instar du premier, ce second volet permet de "créer" des phases de gameplay avec des chansons qui leur conviennent.
Artistiquement parlant, ce DIVA 2 assure dans tous les domaines. C'est une réussite totale.

Space Project DIVA - part : 2nd



Hatsune Miku: Project DIVA 2nd est à l'image de Space Channel 5 part 2 autrement dit, l'éditeur de Bayonetta a largement amélioré ce second opus par rapport au premier non seulement avec la suppression des ralentissements pénibles durant certaines phases de jeu mais également, en y ajoutant quelques nouveautés à une mécanique de jeu déjà très bonne. Ajoutons, une esthétique globale très réussie dans tous les domaines c'est à dire, les vidéo-clips, les écrans de chargement (moins longuets), les différents menus, les divers costumes et items à débloquer sans oublier de chouettes chansons. De plus, l'apparition de divers personnages Vocaloïds outre que la séduisante gourmande de poireaux, apportera un intérêt encore plus conséquent pour les fans. Cerise sur le gâteau, une formidable introduction réalisé par les génies de Marza Animation Planet.
Vous l'aurez compris, cette suite corrige les petits défauts du premier tout en le bonifiant. En somme, un excellent titre que l'on conseille aux possesseurs de PlayStation Portable et qui veulent découvrir la série de SEGA... dommage que ça restera à jamais au Japon!

Verdict

8

Points forts

  • Réalisation globale
  • Amélioration et ajouts au gameplay déjà excellent
  • Riche en contenu

Points faibles

  • Jamais en Europe
  • Vocaloïds ne plaira pas à certains

Commentaires

Alex, 03 sep 2013 - 1:25
HAAAA enfin le test du 2nd. C'est mon premier Hatsune Miku et j'ai tout de suite accroché. J'adore cet épisode :) Et merci aux vendeurs japonais de me l'avoir conseillé.