Test : Elemental Master (Mega Drive)


Elemental Master
Elemental Master
Shoot'em up
Sorti la même année que Thunderforce 3 et réalisé par la même équipe, on ne pouvait s'attendre qu'à du lourd avec ce shoot them up. Loin d'être déçu, on reste tout de même sur sa faim malgré quelques originalités bien senties.

Décorticage en règle d'un shoot à la fois atypique par sa manière de jouer, et pourtant trop classique dans l'ensemble.

Emental Master, le maître du fromage.....

Vous incarnez Laden (et rien à voir avec Ben ) un preux chevalier qui se retrouve face à son pire ennemi et s'apprête à l'anéantir. Mais voilà que celui-ci enlève son casque et oh stupeur il s'agit de votre frère Roki (et rien à voir avec Stallone non plus ). Celui-ci semble être devenu le seigneur des ténèbres en voyageant à travers une dimension parallèle.

Anéanti par cette nouvelle, vous ne savez que faire, votre frère en profite pour s'enfuir et vous donne rendez-vous dans son palais pour un ultime combat.

Dépité, mais résolu à faire régner la paix sur le royaume, vous vous mettez en chasse de votre frère et de ses acolytes.

C'est après une très belle petite présentation animée que le jeu se lance. Aucune option à l'horizon, assez atypique.

Du Leardamer ou je fais un malheur :

Dès le lancement du jeu vous avez le choix entre quatre niveaux, chacun correspondant à un élément (eau, terre, feu, vent).

Le jeu se déroule sur un scrolling vertical où pour une fois ce n'est pas un vaisseau que vous pilotez mais votre propre personnage, à pied. Le bouton A vous permet de tirer devant vous, le bouton B tire derrière (bien utile pour tuer les ennemis venant du bas de l'écran), et le bouton C vous fait changer d'arme.

Chaque niveau est axé sur son élément. Le niveau du feu sera prétexte à éruption de volcans, coulée de lave, etc.... Le boss de fin de niveau une fois détruit vous donnera son pouvoir élémentaire. À noter que le tout premier boss que vous vaincrez (quelque soit le niveau de départ que vous ayez choisi) libérera une fée qui vous tiendra compagnie dans votre aventure (elle attaque d'initiative les ennemis qui vous entourent).

Les niveaux ne sont pas très longs et certains présentent quelques originalités comme le stage du vent dans lequel il faudra faire avec des vents violents qui dévient votre trajectoire (donc difficile de jongler entre les tirs ennemis et gérer les effets de la tempête). Celui de la terre propose des décors montagneux qui bougent, rétrécissent, etc......

En tout 8 niveaux vous attendent (dont uniquement les 4 premiers sont sélectionnables).

Si vous débutez le jeu avec un simple laser, vous débloquerez rapidement un tir prenant une bonne partie de l'écran en forme de boomerang, un tir triple, un autre qui envoi des disques qui rebondissent contre les parois sur le côté ou encore une boule de feu puissante. Certains sont plus puissants que d'autres mais les ennemis arrivant de partout, il faut souvent jongler entre les différentes possibilités.

Au cours des niveaux vous pourrez récupérer certains objets comme un miroir qui double votre personnage et permet donc d'inonder l'écran de tir (tant que vous ne vous vous faites pas toucher). Il y a également des boules de cristal qui vous donnent un bouclier temporaire. Par contre aucun objet ne vous permet d'augmenter la puissance de votre tir, dommage.

Il faut noter que votre personnage ne dispose d'aucune vie mais d'une barre d'énergie. Au départ de 4 barres, vous l'augmentez en attrapant des calices (pour atteindre 8 barres en tout). L'énergie se régénère à la fin d'un niveau ou en attrapant des grappes de raisin.

Vous avez bien entendu, votre personnage ne dispose d'aucune vie. Une fois mort c'est le game over. Les crédits sont infinis donc finalement ce n'est pas un soucis, sauf lorsque vous mourrez au boss du niveau et qu'il faut alors recommencer tout le stage (le tout en perdant au passage toutes les barres de vie que vous aviez chèrement gagné.).

Le jeu n'est pas extrêmement difficile, les niveaux étant assez courts. Le problème vient essentiellement de certains sprites assez petits que l'on a du mal à distinguer dans le feu de l'action (les chauves-souris par exemple). Il n'est pas rare de se prendre de plein fouet un ennemi que l'on a pas vu à temps. De même on ne peut pas modifier la vitesse du personnage, et je le trouve personnellement un poil trop lent.

Graphiquement on remarque que la palette de couleurs fait beaucoup penser à celle de Thunder Force 3. Loin d'être aussi beau que son aîné, Elemental Master n'a pas à rougir face aux standards de l'époque. Les Boss sont de grandes tailles et il n'y a jamais aucun ralentissement.

Niveau musical les thèmes sont entraînants et bien choisis. Seul les bruitages sont plutôt moyens.

Adriaaaaaaaaaaannnnnnne :

Il ne vous faudra pas très longtemps pour vaincre votre frère Roki, même s'il est loin de se laisser faire. Ce shoot them up peut donc être abordé par tous joueurs, pas uniquement les dieux de la manette. Contrôler un personnage à pied plutôt qu'un vaisseau est plutôt sympa et l'ambiance très inspirée ainsi que le scénario un tant soit peu recherché pour ce style de jeu en font un titre à essayer sans modération.

On regrettera seulement sa durée de vie minimaliste, ses niveaux très très courts et peut être ce côté trop " classique " des situations rencontrées.

Verdict

7

Points forts

  • l'ambiance générale du jeu
  • une belle présentation et une belle fin
  • aucun ralentissement
  • un gameplay simple mais efficace

Points faibles

  • pas de vie
  • trop court
  • couleurs parfois trop sombres
  • des ennemis parfois trop petits
  • manque peut être de génie
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 7.3 7

Commentaires