Test : Arcus Odyssey (Mega Drive)

L'équipe Wolfteam a réalisé de nombreux jeux à l'époque de la MegaDrive, du Mega CD et de la Saturn (Road Avenger, Earnest Evans, Sol Feace, Thunderstorm, etc). Absorbé depuis par Namco, les programmeurs sont à l'origine de jeux très connus tels que Tales of Symphonia.

En étroite collaboration avec Sega, Wolfteam s'est essayé à tous les styles de jeux, allant du Jeu de plate forme, shoot, jeux dessins animés, jeu de réflexion ou jeux d'aventure. Ils sortirent également quelques jeux pour la Super Nintendo (Assault Suit Valken entre autre).

Castomira, la reine du bricolage...

Dans une époque lointaine, une sorcière répondant au nom de Castomira (et rien à voir avec Castorama) vivait dans le monde d'Arcus. Elle n''avait qu'un seul objectif : détruire tous ceux qui se dresseraient sur son passage et prendre le contrôle de l'univers. C'est au cours d'un duel sans merci contre la princesse Leaty que la sorcière perdit la bataille et fût enfermé dans le monde des ténèbres. Leaty forgea une épée qui scella à jamais la porte du monde de l'ombre pour empêcher Castomira de revenir à la vie.
Des siècles après cette grande guerre, l'épée est volée par des disciples de la sorcière qui s'apprête à la faire renaître.
Ici commence l'Odyssée de nos 4 héros qui braveront mille dangers pour récupérer cette épée et restaurer la paix.

Arcus à la côte (côte arcus - côte argus. Ok, je sors...)

Arcus Odyssey pourrait se définir comme un " GAUNTLET Like ". Pour les néophytes, Gauntlet est à l'origine un jeu d'arcade où l'on choisit de diriger un personnage parmi quatre disponibles ayant chacun leurs attributs (sorcier, guerrier, nain, elf), et dont le but du jeu est de sortir de labyrinthe immense en détruisant tout sur son passage. Le titre présenté aujourd'hui reprend donc quelques principes de base de Gauntlet.
Dès le lancement de la cartouche vous assistez à une superbe introduction en " simili " dessin animé dans lequel nous voyons la sorcière et la princesse se battre à coups de pouvoirs magiques. (je montrais cette séquence à mes amis pour les convaincre de la puissance de la MegaDrive, n'oublions pas que ce jeu est sorti en 1991).
Quatre personnages seront donc sélectionnables, un guerrier dont les coups sont puissants mais ne touchant que les ennemis de face, un sorcier jetant des boules de feu, une elf tirant des flèches (donc tuant les ennemis à distance) et une guerrière ayant un coup permettant de détruire ce qui l'entoure. Le meilleur étant que vous pouvez faire toute l'aventure à deux joueurs (mais pas en écran splitté, il faudra donc s'attendre).
Chacun de ces personnages pourra augmenter ses capacités par un système d'upgrade au cours des niveaux mais surtout par l'expérience gagnée à la fin des stages. À vous de choisir si vous préférez augmenter votre puissance de feu, ou votre barre de vie.
La palette de mouvement est ici assez importante pour ce type de jeu (contrairement à Gauntlet qui se contentait d'avancer et de tirer). Vous pourrez avancer, attaquer, utiliser de la magie, ou utiliser une sorte de bouclier magique pour bloquer les attaques ennemies. Il faudra donc jongler en permanence entre ces différentes capacités, le tout se faisant sans problème particulier de maniabilité.

Graphiquement le jeu est présenté en vue isométrique, ce qui permet à certains niveaux d'offrir beaucoup de relief et donner une impression de hauteur (niveau de la pyramide). Cela renforce l'aspect labyrinthe du jeu. Si les photos ne lui rendent pas vraiment hommage, sachez que les décors varient entre le très beau (dernier niveau dans les airs) et le moyen. L'ensemble du monde proposé est cohérent, les couleurs bien utilisées, les personnages très bien modélisés. Peu de ralentissement est à noter lorsque l'écran est empli d'ennemis. Les boss sont assez grands, variés, et vous demanderont une certaine technique.
Certains stages se composent d'une multitude de mini missions à accomplir afin d'avoir accès la sortie (ouvertures de portes, extinctions de feux dans des villes, sauvetages de personnages, etc).
On reprochera au jeu quelques ralentissements à deux joueurs lorsque l'écran un peu surchargé par les tirs. Le jeu est également assez court mais on y revient facilement pour admirer la très belle fin du jeu.

Enfin si vous connaissez Star Océan, vous devez savoir que le compositeur n'est autre que Motoi Sakuraba. C'est cette même personne qui est à l'origine de la bande son de Arcus Odyssey, et cela s'entend. Les musiques sont lyriques, envoûtantes ou entraînantes et collent parfaitement à l'ambiance. La MegaDrive montre ce qu'elle avait dans le ventre.

Arcus Odyssey n'est pas perdu (Arcus Odyssey - Lost Odyssey. Ok j'arrête...)

Vous l'aurez vite compris, Arcus Odyssey m'a fait passer de nombreuses heures de bonheur. Il réunissait à lui tout seul tous les ingrédients propres aux grands jeux : de beaux graphismes, de belles musiques, une ambiance soutenue, un scénario qui tient la route, un gameplay simple mais complet, et le plus important pour ce titre, la possibilité de jouer à deux. Quel plaisir de parcourir ce monde à deux joueurs et d'admirer la très belle fin du jeu.
Je le recommande chaudement, même s'il n'existe qu'en version japonaise, et américaine (aucune version européenne n'ayant été réalisée, en tout cas pas à ma connaissance).

Verdict

8

Points forts

  • L'intro et la fin du jeu
  • Les musiques
  • Le mode deux joueurs
  • L'ambiance unique
  • Le système d'expérience
  • Une belle réalisation pour ce type de jeu

Points faibles

  • Un peu court
  • Quelques ralentissements
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 9.0 3

Commentaires

Un des jeux MD que je connais pas... en general les titres de la "Team du loup" sont toujours de qualité (mais avec des defauts) cuila n 'en deroge pas et tant mieux! :)
yohko kurama, 24 mai 2008 - 11:15
Merci pour ce test. Encore une fois un jeu que je ne connaissais pas . ;-)
bko, 27 mai 2008 - 12:52
Je connaissais pas ce jeu et ca me fait pas envie d'jouer, mais pas a cause du test qui est très bon, juste parce qu'il fait trop vieillot et que le ne m'intéresse guère !