Test : Alien Soldier (Mega Drive)

Treasure, l'éditeur aux multiple hits, rien que l'évocation de ce nom fait rêver des milliers de joueurs de part le monde. Imaginez qu'un seul développeur soit capable de pondre des chef-d'oeuvres comme Gunstar Heroes, Dynamite Heady, Radiant Silvergun, Ikaruga... Imaginez maintenant que ce même développeur ait les couilles de réaliser LE jeu pour hard-core gamer. Pour les défoncés de la technique et du beau geste. Vous n'en aviez sûrement pas rêvé, mais Treasure l'a tout de même fait, et son nom c'est Alien Soldier !

Background

Pour creuser un peu l'histoire, il faut savoir qu'Epsilon Eagle était à la tête du groupe terroriste "Scarlet" avant que Xi-Tiger ne le renverse !! Xi-Tiger règne sur son groupe par la terreur, éliminant ses opposants avec la même brutalité qu'il emploie pour les humains. Là où tout est chamboulé, c'est qu'Epsilon se cache dans le corps d'un jeune garçon qu'il a pu transformer en super-guerrier avant que Xi-Tiger ne puisse l'attraper. Ce qu'Epsilon n'avait pas prévu, c'est l'esprit de justice du garçon. L'esprit du garçon se révolte contre la brutalité d'Epsilon, même s'il sait que pour survivre, il lui faudra détruire Xi-Tiger? La question que l'on se pose maintenant : est-ce que l'aigle que nous jouons est la véritable apparence d'Epsilon Eagle ?

Avant de partir en guerre

Quand on découvre l'écran titre du jeu après une longue introduction textuelle nous contant les péripéties d'Epsilon On ne peut que sourire devant le slogan du titre "For Megadrivers Custom". Ici on ne parle pas de la Megadrive switchée 60hz mais belle et bien du joueur, les gars de chez Treasure sont sympathiques d'annoncés la couleur dès l'écran titre. Le jeu ne propose que le strict minimum, trois choix s'offrent à vous.

Password : pour repartir là où vous êtes lamentablement mort en mode "supereasy", car oui en mode "superhard" il n'y a pas de password.
Game Start : pour débuter le jeu depuis le tout début.
Option : pour régler les divers paramètres dont la difficulté qui est placée sur "superhard" par défaut.
Quand on se lance dans une nouvelle partie, nous sommes invités à sélectionner quatre armes parmi les six proposées. Là où se situe une des finesses du titre, c'est dans la gestion desdites armes. Les armes transportées se caractérisent chacune par leur puissance de tir, la durée pendant laquelle elles peuvent être utilisées et leur temps de recharge (la recharge s'effectue lorsque vous ne tenez pas cette arme). Le compteur de puissance de tir en haut de l'écran indique la puissance de votre arme. Il faut donc changer d'arme avant que sa puissance de tir ne soit épuisée.

Une fois vos quatre armes sélectionnées, il vous sera possible de vous exercer sur place au maniement de votre Epsilon. En background vous trouverez les diverses actions que peut réaliser notre héros. Cette séance n'est pas anodine, car connaître les capacités d'Epsilon avant d'attaquer le jeu en lui même est l'assurance de ne pas perdre bêtement son temps en face d'un boss qu'on n'arrive pas à cerner.

Techniquement, c'est un truc d'Alien

Une fois le titre lancé, la première surprise provient de la taille gigantesque des sprites ! Le héros a fière allure dans son armure et dans toutes les situations à vrai dire. Comme dans la majorité des titres, les monstres n'ont pas le même traitement de faveur que le héros en terme d'animation mais leur aspect visuel est des plus soignés ! Leur côté débile rajoute à la crédibilité de l'univers dans lequel évolue Epsilon, car quand vous réussirez à faire quelques niveaux sans mourir à chaque boss, vous verrez que l'ensemble suit un déroulement logique.

La Megadrive est ainsi poussée dans ses derniers retranchements lors de certains affrontements. La démesure de l'imagination des développeurs se retrouve retranscrite à la perfection sur l'écran de télé, si bien que l'on se demande comment il est possible de créer autant de boss différents sans pour autant se répéter ! La réponse à cette question est dans le choix du thème exploré, ainsi tous les boss représentent pour la plupart un animal ! Celui-ci reprend donc son mode de déplacement "naturel", parfois agrémenté de quelques fusées dans le dos histoire de rajouter la mobilité souhaitée. A partir de ce moment, les gars de chez Treasure ont pu armer les divers boss avec les armes de leur choix, elles sont toutes une extension ?naturelle' de l'animal.

Pour exemple, le ver de terre du premier niveau va ramper et se mettre à faire le beau. Le crapaud va bondir dans divers sens, le papillon va vous attrapez avec sa langue, l'araignée va vous prendre dans sa toile, le chat va bondir, l'aigle utilise ses ailes, le homard se sert de ses pinces "épée", etc... Ainsi avec ce large bestiaire on couvre un peu près tous les animaux de notre univers familier, le plus majestueux étant le lion, cela ne vous surprend pas d'apprendre que c'est le boss final de ce soft.

Alien Soldier peut donc se targuer d'avoir une réalisation à toute épreuve, un peu comme les griffes de Wolverine en somme. La maniabilité ne vous prendra jamais en défaut tant le défi à relever est grand, le joueur doit être dans les meilleures conditions possible s'il veut être prêt à relever les 25 niveaux de folie qui composent ce soft.

Un jeu de Boss

Chez Treasure on aime le travail bien fait, donc avant de vous plonger dans ce soft les yeux injectés de sang, petite mise en garde. Il est bon de savoir que vous allez vous taper un jeu où le principal intérêt est constitué dans le fait de faire un niveau en 30s et de passer 2-3 minutes à vaincre un boss. Ainsi le premier boss est une vraie claque ! Très facile à éliminer, il va cependant bloquer les joueurs qui refusent de penser comme les développeurs. Le but n'est pas de tirer dans le tas et d'esquiver les attaques "comme on peut" mais bel et bien d'utiliser dans tous les cas le décor à son avantage ! Par exemple pour le premier boss, il suffit de marcher au plafond et de le canarder, quand le vers saute, décalez-vous tout simplement !

Chaque boss possède sa propre technique pour être vaincu sans dommage, le but du jeu est donc d'analyser une situation donnée et d'en sortir la meilleure solution. On peut donc malgré tout parler de puzzle-game ! Bien que l'action soit frénétique, elle est toujours maîtrisée, et chaque action effectuée dans un stage a généralement pour but d'agrandir la barre de vie d'Epsilon ! Pour gagner de la vie, le joueur a deux solutions : soit trouver des boulettes d'énergie laissées par les ennemis lors de leur mort. Ou de façon plus subtile, transformer les divers projectiles ennemis en énergie ! Pour cela rien de plus simple, il suffit de faire une double pression sur le bouton "B" pour qu'Epsilon transforme en énergie tout projectile à porter de main. Je ne vous dis pas que le timing est super important dans toutes les situations ! Cette manipulation permet aussi de lancer les mines qui peuvent venir à votre rencontre ou qui parasite l'espace de jeu ! :D

Ainsi donc Epsilon peut contrer presque toute les attaques, ou en tirer simplement parti ! Mais pour survivre vous devez savoir une dernière chose, comme ce jeu est assez rare et cher dans le commerce je doute que vous allez l'acheter après lecture de ce test. Mais si vous êtes tenté de l'essayer par votre propre moyen il faut savoir que la permutation de mouvement (bas + A) permet soit de tirer en marchant tout en ayant le tir bloqué dans la direction souhaitée ou de tirer dans toutes les directions mais vous demeurez immobile. Lors de certains affrontements contre les boss (au hasard le niveau 12), il est indispensable de savoir faire la différence entre la combinaison grise et celle dorée !!

The end ?

Alien Soldier est qualifié par certains de jeux "superhard" même en "supereasy". Mais si on considère le simple fait de lire le jeu dans le bon sens, c'est à dire de parcourir le jeu selon la volonté des développeurs. Le jeu devient simple, logique, on enchaîne les niveaux et la patience devient l'arme absolue du gamer tant l'échec est fréquent dans ce titre.
Treasure nous gratifie là d'un titre magnifique, magique, prenant, dur, il faut avoir le goût de la perfection au bout des pouces si vous désirez en voir le bout. Chaque erreur étant lourdement sanctionnée, nous ne comptons plus le nombre de gamers laissés sur le bord de la route, dégoûtés par tant de cruauté... Pour les autres c'est l'autoroute du plaisir !

Verdict

9

Points forts

  • Réalisation Tip Top.
  • Les boss.
  • Très technique.

Points faibles

  • Un peu court.
  • Pas pour les petits joueurs.
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 9.9 11

Archives commentaires