Deep Fear

Deep Fear
Titre
Deep Fear
Genre
Aventure
Développeur
SEGA AM#7
Editeur
SEGA Europe
Année de sortie
1998
Nb de joueurs
1
Deep Fear
Il n'y a aucune news sur ce jeu pour le moment.
Il n'y a aucune image de ce jeu pour l'instant.
  • Pub Japon

Saturn

  • cireza le 22/07/2020 - Saturn

    J'ai adoré Deep Fear et je l'ai gobé d'une traite. Je ne suis pourtant pas spécialement client des survival horror, mais le jeu de Sega m'a juste bluffé.

    Les mécaniques de jeu sont pourtant simples, et très inspirées de Resident Evil. Le jeu nous absorbe avec son univers super oppressant, au fond des océans, et une histoire captivante qui ne perd jamais en rythme.

    Il y a de belles idées de game-design, là aussi assez simples, mais ingénieuse, comme le fait de retourner la carte, désorientant fortement le joueur. L'idée est excellente au début du jeu, et elle est reprise plus tard dans une excellente zone finale. Le mécanisme de l'air ajoute aussi un peu à la tension globale, ainsi que les zones inondées. Après, ça manque un peu de cohérence au niveau des transitions salle sèche / salle inondée, mais c'est un détail. C'est un jeu, sacrifier un peu de cohérence pour faire un jeu plus fun c'est une bonne chose.

    Le jeu réussit très bien tout ce qu'il entreprend. Les affrontements sont plutôt intenses, avec des ennemis très résistants et des passages obligatoires pour recharger les armes dans les entrepôts.

    Les développeurs ont également compris que faire un survival ne veut pas dire qu'on doit imposer des mécanismes chiantes, car chiant n'est pas un synonyme de survival en fait. Donc pas de gestion relou de l'inventaire.

    Il y a quelques allers-retours tout de même, et à un moment on se demande quand même un peu pourquoi les gens s'obstinent à faire tout ce qu'ils font plutôt que de simplement s'enfuir des lieux.

    Les cinématiques sont nombreuses et superbes. Seuls les personnages ont réellement vieillis, mais les fonds marins, les installations etc... tout rend encore très bien, on comprend parfaitement ce qu'il se passe, et vu que les cinématiques sont nombreuses on est vraiment tenu en haleine. Le jeu est fort bien réalisé d'une manière générale, on voit qu'un gros soin et de gros moyens ont été déployés.

    Les musiques de Kenji Kawai sont excellentes. Il y en a surtout au début et à la fin du jeu, et elles nous plongent dans l'ambiance oppressante et dramatique à la perfection.

    En bref, il y a clairement une grosse maà®trise sur un jeu de ce genre, et ce, dès 1998 chez Sega. Du super boulot, et pas de quoi envier Resident Evil, au contraire.

    Verdict de cireza : 9/10
  • Default User Image Shiro le 17/02/2014 - Saturn

    Une très bonne alternative à Resident Evil, un jeu qui possède une ambiance et une très bonne réalisation et qui représente un symbole. Jusqu'au bout, Sega a su concocter des titres forts pour sa 32 bits !

    Verdict de Shiro : 8/10
  • spindash le 09/05/2012 - Saturn

    Encore une fois, quand SEGA essaye de faire un titre dont le genre cartonne, l'éditeur nippon le fait avec ses idées, son concept... le fait très bien. Pour moi, Deep Fear est une bonne surprise car après un Resident Evil, il n'est pas facile, au moins, d'égaler un titre devenu culte. Pourtant, Deep Fear possède tout pour faire jeu égal avec le survival-horror de Capcom, des personnages, une histoire, une ambiance, des mélodies bref, c'esy un très bon soft et un indispensable sur Sega Saturn!

    Verdict de spindash : 8/10
  • Dwight le 03/03/2009 - Saturn

    Voilà la réponse de SEGA au mythique Resident Evil de capcom. Sorti en fin de vie de la console, ce jeu est tout comme RE, un must. Et une exclu Saturn qui plus est. On se retrouve ici avec des mecanismes très semblables à son homologues de capcom. Cependant, il propose un univers (base sous marine) et un scénario extrêment bien travaillé. Ainsi qu'un stress supplémentaire (manque d'oxygène dans certaines zones). Bref, un jeu excellent pour les amateurs de survival horror.

    Verdict de Dwight : 9/10
  • tontonsega le 16/10/2007 - Saturn

    Dans la lignée des Resident evil like Deep fear est certainement ce qui se fait de mieux sur Saturn.
    De par son ambiance vraiment oppressante(toute l'aventure se passe dans une base sous marine a 300 metres sous la surface de l'eau, )Deep fear saura vous retenir devant votre 32 bit noire!
    Reprenant le meme principe que le titre de Capcom; à savoir des persos 3D dans des decors fixes en 2D, cette aventure de Sega tenant sur 2 CDs a de belles qualités.
    Tout d'abord le scenario est bien ficelé, une histoire de virus qui se propage dans la station,laissera pas mal de monde sur le carreau...L'aventure est egalement assez longue et pas (trop) linéaire; meme si on est pas mal guidé par les membres de la station, comme toutes les voix sont en anglais; sans sous titres; cela peut poser quelques soucis parfois.
    Les monstres ne sont pas des plus variés, mais la station est tellement vaste, et les environnements si variés font que l'on accroche tout de suite a ce tres bon titre de notre Saturn adorée.C'est sur que de nos jours la 3D a pris un sacré coup de vieux, mais l'aventure en vaut vraiment la chandelle, et puis les cinematiques tout au long du jeu sont elles plutot ( ouaf!) bien ficelés.
    Un tres grand jeu a mettre aux cotés de Resident evil dans votre collection.

    Verdict de tontonsega : 9/10
Il n'y a aucune astuce pour le moment. Voulez-vous en proposer une ?

Saturn

  • Deep Fear
    Titre
    Deep Fear
    Année de sortie
    1998
    Région
    Drapeau_EUR
  • Histoire du jeu Deep Fear sur Saturn

    Par tontonsega le 17/08/2009

    Au plus profond des océans, des rapports confirment qu'un objet non identifie est entré dans l'atmosphère terrestre et se dirige à présent droit vers l'océan pacifique. La base sous-marine Seafox est immédiatemment contactée pour intervention. En approchant de la zone où se trouve l'objet non identifié, le Seafox a un accident inattendu...D'autres investigations sonr immédiatement nécéssaires. La peur envahit l'ensemble de l'équipage...une peur profonde! Une histoire dramatique avec une large dose d'action et de suspens peut alors débuter. Soyez prêt pour l'inattendu, n'éspèrez même pas survivre!