Test : Hatsune Miku : Project DIVA F (Playstation 3)

Alors que les fans avaient abandonné tout espoir de voir arriver en occident un épisode de la série Hatsune Miku, et s'étaient pour certains tournés vers l'import, Sega confirma le 6 Juin 2013 la localisation de l'opus PS3. Hatsune Miku : Project Diva F, portage du titre du même nom sur PS Vita (mais avec un f minuscule) permet donc enfin à tous de s'essayer à cette série. Regard d'une nouvelle venue dans l'univers de l'Idol Virtuelle.

Project Diva F est quasiment identique à la version PS Vita : on retrouve le gameplay typique de la série, puisqu'il faut appuyer au rythme de la musique sur les touches du pad indiquées à l'écran, à travers 38 clips (contre 32 sur Vita) mettant en scène Miku et 5 des ses compagnons. Selon votre timing, chaque appui sera qualifié de "Cool", "Good", "Safe", "Bad" ou "Awful". Le joueur dispose d'une jauge de vie, qui diminue à chaque "Bad" ou "Awful", et qui, une fois vide, met un terme à la chanson, et d'une jauge de points. Si vous réussissez à survivre durant toute la chanson, mais que cette dernière n'a pas atteint le premier palier, vous avez échoué, et il ne reste plus qu'à recommencer. En plus des touches simples, les flèches demandent d'appuyer simultanément sur un bouton et la direction correspondante, tandis que les étoiles, validées sur Vita en utilisant l'écran ou le pavé tactiles de la portable, sont ici déportées sur les sticks analogiques, ou sur les gâchettes en utilisant un item.

Un système de jeu simple comme bonjour, mis en valeur par des modes de difficulté très progressifs : si, en Facile, une seule touche est utilisée, on passe à deux en Normal, et il faut attendre de jouer en Difficile pour devoir jongler avec les 4 boutons du pad PS3. Le système de scoring est également très simple, puisqu'un "Cool" rapporte 500 points, un "Good" 300 points, et ainsi de suite. Pour varier les plaisirs, chaque chanson comporte deux zone techniques qui exigent de ne pas rater une seule note pour être validée, et une zone "Chance" qui, si on arrive à remplir une jauge en forme d'étoile et de la valider par un scratch, modifie légèrement le clip en cours. Les zones "Chance" permettent également de souffler un peu, puisqu'elle fait disparaître momentanément la jauge de vie.

Dis, tu veux être mon ami imaginaire ?

En plus du mode de jeu principal, Project Diva F propose une poignée de modes annexes : le mode Live permet de visualiser 8 chansons interprétées par Miku sur scène, et de modifier les angles de caméra, mais évidemment sans bénéficier de la réalité augmentée comme sur Vita, et il n'a donc pas grand intérêt. La Diva Room permet de rendre visite aux "artistes" dans une chambre entièrement personnalisable, et d'interagir avec eux, en leur caressant les cheveux(...), en jouant à Shifumi(...), ou en leur offrant des cadeaux, dans le but d'augmenter notre degré d'affinité. Malheureusement, quelqu'un a oublié de programmer une IA pour les chanteurs (les Chaos de Sonic Adventure 2 étaient de meilleure compagnie), et on se lasse vite de les voir boire avec délectation un jus d'orange ou s'esbaudir devant un bocal de poissons rouges. Il faudra pourtant en passer par là pour débloquer de nombreux trophées.

Le dernier mode annexe est le plus intéressant, puisqu'il propose de créer son propre clip de A à Z, en utilisant une chanson parmi les 38 de la playlist. On choisit son décor, ses angles de vue, les mouvements du Vocaloid, ses vêtements, les expression de son visage, la position de ses mains, et, bien sûr, la partition de la chanson. Incroyablement complet, cet éditeur permet d'uploader ses clips sur le PSN, et de télécharger ceux des autres joueurs. Mais encore une fois, le travail n'a été fait qu'à moitié, puisqu'il n'existe pour ainsi dire pas de critère de recherche, et encore moins de système d'appréciation des chansons afin de séparer le bon grain de l'ivraie.

Mais revenons au mode principal, celui qui, après tout, vous occupera le plus. Car il y a en effet beaucoup à faire : 38 chansons dans 4 modes de difficulté (bon, vous pouvez zapper le mode facile si vous ne souffrez pas de problèmes psychomoteurs), et des millions de Points Diva à obtenir pour acheter tous les objets de la Diva Room, ainsi que les différents costumes et accessoires. Sachant que terminer une chanson en Normal apporte quelques 3000 Points Diva, cela donne une idée de la tâche à accomplir. Les plus pressés pourront acheter des bonus permettant de gagner plus de points, en échange d'une augmentation de la difficulté, et les moins doués quelques aides pour terminer un morceau récalcitrant.

Cependant, un peu d'entraînement devrait suffire à passer tous les morceaux sans aide extérieure, même en mode Difficile : la difficulté n'est pas trop élevée, et surtout, la plupart du temps avoir un minimum d'oreille suffit pour "intuiter" les notes à jouer. En effet, les chansons relèvent toutes de la J-Pop dans toute sa splendeur, à savoir des morceaux extrêmement calibrés. Cela déplaît aux mélomanes, mais dans un jeu musical, arriver à saisir toute la rythmique d'un morceau au bout de quelques accords seulement permet de réussir à se débrouiller sans avoir à écouter chaque chanson 10 fois, et on arrive rapidement à enchaîner les notes presque sans y faire attention. Et puis difficile de nier que les compositions du jeu sont sacrément efficaces !

La crampe aux doigts, et aux tympans ?

Car c'est une constante de la playlist du jeu : si on peut tout à fait être réfractaire au style musical (la J-pop ne plaît pas à tout le monde, et le Vocaloid encore moins), difficile de nier que le job est sacrément bien fait. Les morceaux sont entraînants, le production value est élevée, et les chansons sont suffisamment variées pour que tout le monde y trouve son compte. La plupart des clips ont également bénéficié de beaucoup de soin au niveau de leur mise en scène, et la direction artistique de certains vaut vraiment son pesant de cacahuètes, même si c'est parfois au détriment de la visibilité.

Cependant, ce problème ne se pose que la première fois que vous jouez un morceau : avec un peu d'attention, on ne se fait pas avoir deux fois. C'est un vrai plaisir de relancer un morceau pour tenter le Perfect ou améliorer son score... mais sans pouvoir le partager en ligne, ce qui constitue à mon sens le gros point noir du jeu, avec les loadings un peu envahissants (mais heureusement assez courts).

Et une fois que vous aurez retourné les premiers niveaux de difficulté, il sera temps de s'attaquer au mode Extreme, qui porte bien son nom tant certaines chansons sont infernales. Il faudra jouer à la fois de la croix et des boutons pour espérer suivre le rythme des chansons les plus difficiles, à tel point que je me demande si l'usage d'un panel officiel n'est pas indispensable pour faire des perfects, notamment pour enchaîner les flèches. J'ai d'ailleurs pu essayer le petit modèle, et s'il faut un temps d'adaptation, son usage est des plus agréables, notamment grâce à la sensibilité des touches et des sticks, qui facilite les enchaînements rapides de notes.

Il faut un peu de temps à un non-initié pour rentrer dans l'univers musical de Hatsune Miku, et je ne saurais trop vous recommander d'essayer la démo, qui offre un bon aperçu du type de chansons que vous retrouverez dans le jeu complet. Mais une fois ce cap franchi, on est alors face à un jeu musical très bien conçu, incroyablement prenant, offrant une grande marge de progression, et dont certains morceaux risquent de vous hanter jusque sous la douche, en plus de vous donner une patate pas possible. Dommage que le tableau soit quelque peu terni par un léger manque de finition, que l'on espère corrigé dans le prochain épisode... s'il arrive chez nous.

Verdict

9

Points forts

  • Gameplay impeccable
  • Des tonnes de contenus à débloquer
  • Le soin apporté aux clips
  • L'éditeur de chansons
  • Ça file la pêche !
  • Excellente playlist...

Points faibles

  • ... mais il faut se faire au style musical.
  • Pas de classements en ligne
  • Des modes de jeu inutiles
  • Un peu trop de loadings
  • Pas de tri des chansons du mode Edit
  • Kaito

Archives commentaires

eh bin, un gros coup de cà…“ur du testeur visiblement ... Merci pour ce test complet qui donne envie de s'y essayer...